Lac-à-la-Croix, Église Sainte-Croix



La Cie canadienne d'orgues ltée, 1923, tubulaire pneumatique, 18 jeux, 880 tuyaux

GRAND-ORGUE   RÉCIT EXPRESSIF   PÉDALE
Montre 8'   Principal 8'   Montre 1 16'
Clarabelle 2 8'   Cor de nuit 8'   Bourdon 16'
Dolce 8'   Aéoline 8'   Bourdon d'écho 3 16'
Flûte harmonique 4'   Viole d'orchestre 8'   Flûte 8'
Trompette à lèvres 8'   Viole céleste 4 8'   Bourdon d'écho 8'
      Flûte de concert 4'      
      Hautbois à lèvres 8'      



1   La Montre est un jeu de 16 pieds complet, ce qui peut être considéré comme peu commun sur un instrument de cette dimension.
2   La Clarabelle, la Dolce et la Flûte harmonique du Grand-orgue sont dans une section indépendante et expressive.
3   Les Bourdons d'écho sont les mêmes jeux que les Bourdons 16' et 8'. Lorqu'activés, un mécanisme en masque les bouches pour donner un son plus doux.
4   La Viole céleste consiste au tirage simultané de la Voix céleste et de la Viole d'orchestre.




Lac-à-la-Croix, Église Sainte-Croix (Photo: André Côté, 2004)

Les tuyaux de cet instrument sont de petite taille comme dans les orgues de théâtre, ce qui lui donne une sonorité plutôt angélique. L'organiste fait face au buffet, qui est très élevé et joliment décoré. Deux tours de sept tuyaux encadrent deux plates-faces, interrompues par une tour de cinq tuyaux, au centre.

Un racontar sur les orgues voulait que les soupapes de cet instrument soient en vessie de cochons. Je suis demeuré un peu sceptique... Par la suite, je me suis informé et j'ai pu constater que lesdites soupapes (puffs) sont bien en peau de moutons, comme dans tous les orgues.

La première organiste (1911-1920?) fut Mme Imelda Pelletier, soeur de l'abbé David Pelletier. Vers 1921, Mme Hélène Larouche la remplace en jouant d'abord l'harmonium, puis, un an ou deux plus tard, l'orgue à tuyaux qui vient d'être installé. On m'a dit que cet orgue, dont on ne sait pas exactement la date d'installation, aurait été construit pour l'église Sainte-Anne de Chicoutimi. Pourquoi? Ces renseignements m'ont été confiés verbalement par Mme Raoul Paradis, native de Sainte-Croix et nièce de Mme Hélène Larouche.

Lac-à-la-Croix, Église Sainte-Croix, console