Desbiens, Église Notre-Dame-
du-Perpétuel-Secours



Casavant Frères ltée, no 1661, 1940, électro-pneumatique, 17 jeux, 1052 tuyaux

GRAND-ORGUE   RÉCIT EXPRESSIF   PÉDALE
Montre 8'   Principal 8'   Bourdon 16'
Clarabelle 8'   Bourdon 8'   Bourdon1 8'
Salicional 8'   Gambe 8'      
Prestant 4'   Céleste 8'      
Flûte harmonique 4'   Violon 4'      
Quinte 2 2/3'   Flûte creuse 4'      
Doublette 2'   Trompette 8'      
      Hautbois 8'      



1   Extension du Bourdon 16'.




Tout d'abord placé dans la tribune au-dessus du grand portique, l'orgue est divisé en deux buffets, garnis de tuyaux dorés qui suivent la courbe de la voûte. La console, à gauche de la tribune, est éloignée de deux à trois mètres des deux sections de l'orgue. Au cours des années de renouveau liturgique, il a été descendu de la tribune pour être installé dans le choeur à droite de l'autel. La console était alors de l'autre côté de la balustrade (nef). Quelques années plus tard, le tout fut remonté à la tribune.

Desbiens, Église Notre-Dame-du-Perpétuel-Secours

Un orgue mécanique usagé (Casavant Frères ltée) avait été installé dans cette même église, comme en fait foi un article du Progrès du Saguenay du samedi le 26 juillet 1930:

" Le 30 juillet à 8 heures aura lieu la bénédiction des orgues de Desbiens. Le concert qui suivra immédiatement sera donné par Mlle Élise Pedneault, organiste à St-Jérôme, artiste de renom. Elle exécutera son programme avec le concours de son frère M. G. Wilfrid Pedneault, charmant violoniste auxquels se joindront les voix puissantes et harmonieuses de M. l'abbé Ludger Larouche, vicaire d'Hébertville et notre cantatrice bien connue, Mlle Germaine Vézina " (Mme Germaine Lavoie).

Cet orgue mécanique possédait deux claviers et un pédalier. Il reste de cet instrument deux jeux, la Clarabelle 8' du Grand-orgue actuel et le Bourdon 8' du Récit.