Les familles Anctil en Amérique ©

Vente par encan des effets mobiliers de

Jean Anctil et Marguerite Lévesque

12 août 1807.

*

À Joseph Anctil, une seringue, 1 livre, 5 sols.

À Jean Saint-Jean, un trébuchet, 1 livre.

À Joseph Anctil, une armoire, 18 livres, 12 sols.

À Jean Saint-Jean, une marmite, 6 sols,

un valet, 3 livres,

deux terrières, 3 livres, 12 sols,

un braisier, 6 livres, 4 sols.

À Joseph Dionne, une égouine, 1 livre, 4 sols.

À Joseph Gagné, une bombe de fer, 6 livres, 1 sol.

À Jean Saint-Jean, un dessus de tourtière, 2 livres, 8 sols,

une paire de pinces, 1 livre, 18 sols.

À Joseph Anctil, un chaudron, 16 livres, 10 sols.

À Jean Saint-Jean, un chaudron, 21 livre, 10 sols,

une paire de vieux chenets, 6 livres.

À Éloi Héon, une vieille poèle à frire, 12 livres.

À Jean Saint-Jean, une vieille table, 6 sols.

À madame Fournier, un lit de plume, 10 livres, 16 sols.

À Jean Saint-Jean, un vieux poèle de fer, 24 livres,

un chandelier, 1 livre, 1 sol,

une canette à flocon, 4 sols.

À Joseph Pelletier, une vieille commode, 6 livres, 12 sols,

une vieille plaine, 1 livre, 1 sol.

À Éloi Héon, 2 vieux livres, 12 sols,

un nouveau testament, 6 sols.

À Marie Ouellet, six minots de blé, 36 livres.

À Jean Saint-Jean, six minots de blé, 36 livres,

six minots de blé, 36 livres,

six minots de seigle, 23 livres, 8 sols,

six minots de seigle, 27 livres.

À Éloi Héon, six minots d'avoine, 12 livres,

six minots d'avoine, 12 livres.

À Marie Ouellet, six minots d'avoine, 11 livres, 14 sols.

À Jean Saint-Jean, six minots d'avoine, 12 livres,

six minots d'avoine 12 livres.

À Jeanette Grenon, six minots d'avoine, 12 livres.

À Jean Saint-Jean, six minots d'avoine, 20 livres.

À madame Fournier, trois minots d'avoine, 6 livres,

un desssus de tourtière, 12 sols.

Somme des effets encantés, 391 livres, 14 sols.


Première génération