E.C.G.

L'électrocardiogramme ( ECG ) permet d'enregistrer les activités électriques associées à la contraction du
myocarde. 
À l'aide des électrodes placées sur la peau, il est possible d'enregistrer les potentiels électriques générés par
le cœur. 
Rappelez vous que l'ECG ne peut mesurer qu'une énergie électrique. Il ne peut pas mesurer des phénomènes
mécaniques, telles que les contractions myocardiques. Cependant, en étudiant les tracés électriques sur une
bande d'ECG, vous pouvez en tirer des conclusions valables sur le fonctionnement du cœur.

    C'est un formidable outil diagnostique

 

I. LES DÉRIVATIONS:

L'ECG standard est enregistré sur 12 dérivations:

Un ECG à 12 dérivations examine le potentiel électrique du cœur de 12 points de vues différents. Il donne une
image plus complète du cœur que le monitorage continu avec quelques électrodes. Chacun des 12 points de vue
est appelé une dérivation.


              V1

          V2

          V3

           V4

            V5

           V6

II. POSITION DES ÉLECTRODES:

Position des électrodes de l'ECG à 12 dérivations:

  
        Position des électrodes des membres                     Position des électrodes précordiales

    III. LIEN ENTRE LA CONDUCTION ÉLECTRIQUE ET ECG:

 

                                                 
              
          Relation entre les activités cardiaques et                                  
                        l'électro Cardiogramme.
                        Détail

 

IV. SCHÉMA DU COMPLEXE PQRSTu

            
                                     Schéma illustrant:

V. COMMENT CALCULER SUR LA FEUILLE D'ECG?

                    

                    Calucl:

 VI. ONDE QRS:

Comment reconnaître différentes ondes QRS?

1er exemple:

  • 1ère déflexion vers le bas: onde Q

  • 1ère déflexion vers le haut: onde R

  • dernière réflexion vers le bas après l'onde R: l'onde S.    


Onde PqRs

2e exemple:

  • Absence de la 1ère déflexion vers le bas: pas d'onde Q

  • 1ère déflexion vers le haut: onde R

  • Absence de la dernière réflexion vers le bas après l'onde R: 
    pas d'onde S.



Onde PR
 

3e exemple:

  • Absence de la 1ère déflexion vers le bas: pas d'onde Q

  • 1ère déflexion vers le haut: onde R

  • dernière réflexion vers le bas après l'onde R: l'onde S.

                                        
      Onde PRs             Onde PRS                   Onde Rs                

 

4e exemple:

  • Absence de la 1ère déflexion vers le bas: pas d'onde Q

  • 1ère déflexion vers le haut, suivie d'une 2e déflexion vers le haut: onde R et R'. On appelle onde Q crochetée ou onde Q en forme de M.

  • Absence de la dernière réflexion vers le bas après l'onde R: 
    pas d'onde S.


Ondes Rr'

5e exemple:

  • 1ère déflexion vers le bas: onde Q

  • 1ère déflexion vers le haut: onde R

  • Absence de la dernière réflexion vers le bas après l'onde R: 
    pas d'onde S.

 


Onde qR

6eme exemple:

  • 1ère déflexion vers le bas: onde Q

  • Absence de la 1ère déflexion vers le haut: pas d'onde R

  • dernière réflexion vers le bas après l'onde R: l'onde S.
    Le fait qu'il n'y a pas d'onde R, nous ne pouvons déterminer s'il s'agit d'une onde Q ou une onde S. 
    Certains auteurs l'appellent l'onde QS, alors que d'autres l'appellent l'onde Q.

 


Onde QS

Segment ST

 Le segment ST: commence à la fin de l’onde S et se termine au début de l’onde T. Le segment ST est
   une indicateur de certains problèmes
cardiaques :

 

  8 Dans le cas de l’infarctus du myocarde ou
          de la péricarde : le segment ST s’élève au
          dessus de la ligne isoélectrique.

         
 
  8 Lorsque le muscle reçoit moins d’oxygène
       
 ou lorsque le patient reçoit de la digitale, le
         segment ST s’abaisse.
       
       
   8 Il s’allonge dans le cas de l’hypocalcémie.

         
  8 Il se raccourcit dans l’hypercalcémie.

       


OndeT et onde U:
        

 L’Onde T : représente la repolarisation des ventricules qui les rend de nouveau stimulables.
   Sa valeur normale ne doit pas dépasser 10 mm de haut (10 petits carrés dans les dérivations précordiales et
   <5 mm dans les autres dérivations). 

       

   Elle fournit des informations :

8     Elle est plate lorsque le cœur ne reçoit pas
       suffisamment d’oxygène.

                     
 
8     Elle est inversée dans le cas d’infarctus de
       myocarde.

                
 
8     Elle s’élève lorsqu’il y a augmentation de
      potassium sérique.

                    
 
  L'onde u: aucune signification.
      

        
                
 

VII. CALCUL DE LA FRÉQUENCE CARDIAQUE:

        1. Calcul de la fréquence cardiaque:

                Fréquence cardiaque= Fréquence ventriculaire.

          
                     Calcul de la fréquence par Méthode des 300
                     Cette exemple, nous donne une fréquence cardiaque de 75/minute.

 

   

   2. Comment calculer les intervalles PR et QRS?

        1 petit carreau = 0,04 secondes
        1 grand carreau = 5 petits carreaux 
                        = 5 x 0,04 sec. 
                        = 0, 20 secondes.

        Ex: 

           

        3. Comment calculer la hauteur d'une onde?

 La mesure de la hauteur des ondes est peu utile pour les infirmières qui font l'analyse des
 arythmies cardiaques de base.
 La hauteur d'un petit carreau = 1 millimètre.

            

               Calcul de la hauteur des ondes et des différents intervalles


 
VIII. LES NOMS DES ARYTHMIES CARDIAQUES: Diaporama

La plupart des noms des arythmies cardiaques de base sont attribués à partir de 2 critères:

  1. la fréquence cardiaque.

  1. L'origine de l'impulsion électrique. 

L'analyse des arythmies cardiaques ne repose pas uniquement sur ces 2 critères. Par contre, elles nous 
permettent d'éliminer certaines arythmies cardiaques et d'orienter vers d'autres qui sont plus proches.

Exemple 1. La présence de l'onde P indique que l'origine de l'impulsion provient du nœud sino-auriculaire.
                 La fréquence 46/minute ( moins de 60/ minute) est appelée Bradycardie.
                 Donc, le nom de l'arythmie: bradycardie sinusale 46/minute.

                

      

 Exemple 2: La présence de l'onde P indique que l'impulsion électrique vient du nœud sinusal. 
                   La fréquence dépasse 100/ minute ( 120/minute).
                   Donc, il s'agit d'une tychycardie sinusale 120/minute.

      

                   

    Exemple 3. L'absence de l'onde P indique que l'origine du foyer d'excitation ne provient pas du noeud sinusal.
                     QRS < 0,10 sec. indique que son foyer se trouve dans la partie haut au niveau de la jonction A-V.
  
                  La fréquence 42/minute correspond bien à la vitesse d'excitation du noeud sinusal.
                     Donc, il s'agit du rythme jonctionnel 42/minute.