Premire Žtoile pour

Momo de Sinro

 

par Franois Barcelo


(DŽdicace)

Ë Agatha Moraes, pour lui souhaiter la bienvenue en ce QuŽbec o les filles peuvent tout faire aussi bien que les garons.


Pourquoi quatre saisons, quand trois suffiraient?

 

Momo est convaincu quĠil y a une saison de trop. Laquelle? Essayez de deviner...

LĠhiver? Non : cĠest la saison des batailles de boules de neige et des grosses temptes qui font fermer lĠŽcole. Et il y a le pont de glace entre Saint-Romain-des-Champs et Bougainville : Momo peut donc aller voir Jessica, qui habite de lĠautre c™tŽ de la rivire.

Le printemps? On joue dehors sans avoir ˆ sĠhabiller comme pour aller au p™le Nord. Et Momo peut prendre le traversier pour Bougainville, mme si ce nĠest pas gratuit comme le pont de glace.

LĠŽtŽ? Il y a les pique-niques, le vŽlo et le patin ˆ roues alignŽes. Toutes sortes dĠactivitŽs que Momo peut pratiquer avec Jessica pendant les grandes vacances.

CĠest donc lĠautomne que Momo dŽteste. Pour lui, cĠest lĠenfer. Il faut ranger le vŽlo et les patins ˆ roulettes, et attendre que la neige tombe pour recommencer ˆ sĠamuser.

Le pire, cĠest que la saison du hockey dŽbute ˆ lĠautomne.

Momo aime regarder les matches ˆ la tŽlŽvision. Mais il nĠy a quĠun appareil ˆ la maison. Les soirs de hockey, sa mre, Lucie, a souvent un film ˆ voir, et Momo doit se contenter de la premire pŽriode, la moins intŽressante, parce que cĠest seulement ˆ la fin de la troisime quĠil sait si son Žquipe prŽfŽrŽe a perdu ou gagnŽ.

Si a ne cožtait pas si cher, Momo jouerait au vrai hockey, pas seulement au hockey bottines dans la cour de lĠŽcole. DĠautant plus que Jessica est gardienne de but pour lĠŽquipe locale : les Chandeliers. CĠest une Žquipe de gars, mais Jessica est tellement bonne quĠaucun gars ne songe ˆ lui voler sa place. LĠan dernier, Simon Dubois a ŽtŽ gardien substitut pendant quelques semaines. Comme il ne jouait jamais, il a vite demandŽ ˆ redevenir un joueur ordinaire.

Momo trouve quĠautomne rime avec monotone. Ë compter dĠoctobre, il ne voit Jessica que le samedi soir. Elle a des exercices de hockey le samedi aprs-midi et un match tous les dimanches. Les soirs de semaine, il faut quĠelle fasse ses devoirs, comme lui.

AujourdĠhui, cĠest le jour du premier match opposant les Porte-bonheur de Saint-Arsne et les Chandeliers de Bougainville. Momo aimerait bien aller voir jouer Jessica. Mais pour a il faudrait quĠil marche quatre kilomtres jusquĠau traversier, quĠil paie le traversier aller-retour, quĠil marche deux kilomtres encore jusquĠˆ lĠarŽna, quĠil paie le prix dĠentrŽe et quĠensuite il fasse le chemin inverse pour rentrer ˆ la maison.

Il ne peut pas compter sur sa mre pour aller le reconduire. Chaque printemps, Lucie dit quĠelle va acheter une voiture dĠoccasion en septembre, quand les prix vont baisser aprs lĠŽtŽ. Mais chaque automne, elle annonce ˆ son fils que ce ne sera pas pour cette annŽe.

Une fois, Momo a convaincu son voisin, monsieur Pacossi, dĠy aller avec lui. Mais le vieux peintre a criŽ si souvent et si fort ses encouragements ˆ Jessica quĠelle a dit ˆ Momo que ses cris la dŽconcentraient. Une gardienne de but dŽconcentrŽe risque de se faire dŽjouer plus souvent. Et Momo sait que demander ˆ monsieur Pacossi de crier moins fort, cĠest comme demander ˆ la neige de tomber par en haut.

Il va donc rester chez lui ˆ sĠennuyer. Et tant quĠˆ sĠennuyer, aussi bien lire. Il ouvre un livre documentaire sur lĠAfrique, un continent magnifique avec des noms Žtranges comme Tombouctou et Zanzibar. Il en arrive presque ˆ oublier Jessica dans le chapitre sur le Maroc. Mais Jessica rime avec Casablanca, et Momo se met aussit™t ˆ rver dĠy aller un jour avec elle.


Automne rime aussi avec tŽlŽphone

 

Le tŽlŽphone sonne. Lucie rŽpond et crie :

— CĠest pour toi, Maurice!

Momo ferme son livre, descend lĠescalier ˆ toute vitesse. Qui a peut-il tre? Pas Jessica, en tout cas. Quand cĠest elle, Lucie dit tout simplement : Ç CĠest Jessica. È Pas besoin dĠajouter : Ç CĠest pour toi, Maurice. È

— All™?

— Salut, Momo, cĠest Simon.

Momo reconna”t la voix de son camarade dĠŽcole qui a une rŽputation de vilain garnement. QuĠest-ce quĠil veut, encore? Chaque fois quĠil tŽlŽphone, cĠest pour lui demander un service. Souvent, Simon a besoin dĠaide pour rŽaliser un des tours pendables dont lui seul a le secret.

— La voiture de mon pre est au garage. Pourrais-tu demander ˆ monsieur Pacossi de venir me reconduire ˆ lĠarŽna? On joue contre les Porte-bonheur.

Momo hŽsite. Il sait pourquoi Simon nĠa pas tŽlŽphonŽ lui-mme ˆ monsieur Pacossi : il lui a dŽjˆ jouŽ des mauvais tours. Par exemple, un ŽtŽ, monsieur Pacossi lĠavait engagŽ pour tondre la pelouse pendant quĠil Žtait en visite chez sa fille, en France. Et Simon nĠa pas passŽ la tondeuse une seule fois. Quand monsieur Pacossi est revenu de voyage, le foin montait jusquĠaux fentres. Mais Simon nĠa pas pu rendre lĠargent quĠil avait reu dĠavance pour son travail : il avait dŽjˆ tout dŽpensŽ.

Simon insiste :

— Tu pourrais venir, toi aussi, pour voir jouer Jessica.

Il a trouvŽ un argument irrŽsistible. Il sait que Momo a envie de voir jouer Jessica. Surtout sĠil peut le faire sans marcher une dizaine de kilomtres.

Le problme de Momo, cĠest que Jessica nĠa pas trs envie dĠavoir comme spectateur ce vieux monsieur tonitruant qui va crier Ç Bravo, Jessica! È mme quand elle nĠaura pas touchŽ ˆ la rondelle. Il a tout ˆ coup une idŽe.

— DĠaccord, je lui tŽlŽphone puis je te rappelle.

Il raccroche, compose le numŽro de son voisin.

— All™?

— Monsieur Pacossi, cĠest Maurice. Je voudrais aller voir Jessica ˆ lĠarŽna. Vous pourriez me reconduire ˆ une heure et demie, puis venir me chercher aprs le match?

— Avec plaisir.

Et voilˆ le travail : il ira les reconduire, mais ne restera pas lˆ pour le match. Parce quĠˆ deux heures cet aprs-midi, il y a son Žmission de tŽlŽvision prŽfŽrŽe : Les arts, la vie et le reste. Une Žmission sur les artistes, comme de raison. On y a mme parlŽ de lui ˆ quelques reprises. DĠailleurs, Momo le souponne de ne la regarder que pour savoir si on mentionne son nom. Monsieur Pacossi va donc dŽposer Simon et Momo ˆ lĠarŽna et se h‰ter de rentrer chez lui pour son Žmission avant de retourner les chercher ˆ la fin du match. Tout le monde sera content.

— Maman, je peux avoir un dollar pour aller ˆ la partie des Chandeliers?

Lucie sourit. Elle sait bien que son fils nĠa pas tellement envie de voir jouer les Chandeliers. Il veut surtout voir jouer Jessica LalibertŽ.

— Tiens, dit-elle en lui tendant une pice.

Finalement, Momo commence ˆ se rŽconcilier avec lĠautomne : il va voir un match de hockey de la premire ˆ la dernire pŽriode. Surtout, il va voir Jessica. Pas si mal pour un dimanche dĠautomne.