Conférence de Paultre Ligonde, Institut de Biofeedback de Laval.

Page d'accueil de l'Institut de Biofeedback de Laval Services Offerts par l'Institut de Biofeedback de Laval Conférences de M. Paultre Ligonde A propos de l'Institut de Biofeedback de Laval et de Paultre Ligonde

La prévention des accidents automobiles par le biofeedback.

Auto qui dérappe (animation)

Par Paultre Ligonde PH.D

Avertissement: Il est fortement conseillé de consulter un spécialiste licencié en biofeedback, de préférence une personne certifiée par le BIOFEEDBACK CERTIFICATION INSTITUTE OF AMERICA, afin de suivre un entraînement en BIOFEEDBACK MYOGRAPHYQUE, avant de débuter la série dexercices pratiques qui va suivre.

ÉNONCÉ FONDAMENTAL: LE BIOFEEDBACK EST UN ENTRAÎNEMENT AU CONTRÔLE. Il s'agit de rester alerte et non de tomber dans une sorte de léthargie, et de ne pas se soucier de ce qui se passe autour de nous: c'est ce que les experts nomment la concentration passive (la concentration sans énervement).

Dans cette séance de conduite automobile préventive, considérez que votre voiture est en communication très intime avec vous. Vos pieds sont points de communication.

Bouclez avant tout votre ceinture de sécurité.
Faites tourner le moteur.
Prenez le volant et commencez à rouler.
Engagez votre véhicule sur l'autoroute.
 
Observez que la vitesse limite permise est de cent kilomètres à l'heure. Observez bien votre cadran de vitesse. Vous remarquez que vous avez tendance à dépasser la vitesse permise. Vous n'avez nullement l'intention de faire la course avec la police de la route, de commettre un accident, de perdre le contrôle de votre véhicule ou de mettre votre vie en danger. Cadran de vitesse

Même si vous avez un contrôleur de vitesse, l'exercice que vous faites n'est pas un exercice de relaxation profonde, ni un exercice de concentration active. Il s'agit, dans le cas présent de garder votre calme tout en observant strictement la limite de vitesse permise. Donc, aucune précipitation, aucun freinage brusque, sans pourtant lâcher la pédale d'accélération. Tenez-vous prêt à toujours freiner en cas d'urgence. Amenez l'aiguille de vitesse à la limite de la vitesse permise et contrôlez la pression de votre pied de manière à garder la vitesse que vous avez choisie.

Gardez les yeux sur la route en avant et sur vos rétroviseurs latéraux et arrière. Tous les conducteurs le font automatiquement; cependant, ce geste ne doit pas seulement être mécanique et il doit être contrôlé à tout moment. Si vous n'avez pas confiance en vous-même, diminuez la vitesse en prenant soin de ne pas descendre en deçà de la vitesse minimale sur une autoroute. Souvenez-vous que vous n'êtes pas seul et que vous risquez de gêner la circulation. N'essayez pas de dépasser, à moins que cela ne soit absolument nécessaire. Maintenant, observez l'horloge de votre voiture une fois que vous avez atteint la vitesse permise. Maintenez cette vitesse durant une minute. Refaites cet exercice une autre minute. Observez ce qui se passe autour de vous sur la route en regardant en avant, en arrière, à gauche, à droite. Gardez une vitesse égale. Gardez la droite, ralentissez prenez une bonne respiration abdominale, trouvez un endroit pour freiner sans gêner les autres voitures sur la route; reprenez la vitesse de cent kilomètres à l'heure si c'est permis et recommencez à contrôler comme avant.

Bien! Votre pied droit commence à prendre le tempo. C'est vous qui commandez la voiture avec toute la prudence nécessaire. Maintenant, vous arrivez à une sortie. C'est le temps de ralentir faites votre signal freinez doucement pour observer la vitesse de cinquante kilomètres à l'heure.
 
Route en forêt Restez au volant. Prenez conscience de ce qui vient de se passer. Baissez votre vitre et respirez à fond.Rendez-vous compte de votre aptitude à ralentir et accélérer à volonté. Si la circulation le permet, sortez de voiture, étirez-vous respirez profondément, faites le tour de votre voiture, on ne sait jamais, un pneu mal gonflé peut faire toute la différence sur la tenue de route. La petite marche calme les nerfs et prévient le sommeil au volant!

Reprenez l'autoroute pour une deuxième séance de biofeedback au volant. Pensez que dans la première séance , vous venez de faire une économie d'essence , une économie de freins de pneus. Vous venez de sauver votre vie et de faire un exercice de civisme et de responsabilité personnelle. Vous avez appris à rester en état d'alerte tout en gardant un parfait contrôle de vous-même et de votre monture. Refaites le même exercice jusqu'au prochain arrêt, même si les poids lourds vous collent aux fesses!

Évidemment , si vous êtes coincé à gauche , faites de la place : utilisez votre bon jugement dans une situation d'extrême urgence. Avant d'arrêter cette fois faites votre signal, ralentissez environ dix mètres avant de stopper. Voilà! Bravo ! Vous avez réussi votre premier examen. Les personnes qui vous suivaient et vos passagers, ont aussi suivi une leçon de conduite préventive par le BIOFEEDBACK.

L'entraînement à la conduite automobile préventive au moyen du biofeedback a pour principe premier le fait que des muscles volontaires détendus et en même temps contractés dans les limites juste nécessaires sont plus efficaces et favorisent une prise de conscience de notre capacité de maîtriser le volant et le freinage que des muscles dans un état de contraction permanente qui produit des mouvements brusques du volant la perte de contrôle sur la route. Le volant en particulier le volant assisté a besoin d'être manipulé avec beaucoup de délicatesse. Des muscles trop contractés favorisent des " coups de roue" et une conduite brusque qui mettent en danger la vie du conducteur , des passagers et des autres usagers de la route. Les voitures qui suivent ne peuvent prévoir les réactions du conducteur et de la voiture qui précède.

Si la route est libre et droite , il n'est pas nécessaire de prendre des risques en dépassant la vitesse permise et de conduire sans précautions. Prenez de temps en temps une bonne respiration pour détendre les muscles de vos bras et de vos pieds et pour éviter les mouvements non-contrôlés. Si vous ressentez une tension dans une partie de votre corps, ralentissez doucement tout en vous "concentrant passivement" comme nous l'avons dit au début respirez profondément et si nécessaire, trouvez une sortie de sureté pour arrêter et descendre de voiture pour vous reposer. La détente est, bien entendu, une détente qui élimine les interférences afin que vous puissiez vous consacrer totalement à cette tâche délicate qu'est la conduite automobile sur les routes empruntées par d'autres automobilistes.
 
Tout en gardant votre calme, bougez les épaules et prenez conscience de leur raideur prenez de bonnes respirations afin d'oxygéner les muscles de votre tête et les nerfs de votre cerveau. En conduisant, regardez de temps en temps votre indicateur de vitesse. Ordonnez à votre pied de garder la pression minimale sur l'accélérateur. Surveillez à votre droite et à votre gauche les indicateurs routiers, car toute distraction reste fatale, ce n'est pas le temps d'être préoccupé par d'autres pensées que celle de rester alerte et en vie sur la route. Si vous êtes tendu et que vous avez sommeil, ce n'est pas le temps de prendre le volant car toute communication avec votre engin est rendue impossible par les interférences. Route

Il n'y a pas d'urgence plus pressante que celle de protéger notre vie et celle des autres usagers de la route. Si vous êtes en état de conduire, soyez calme, détendu, mais attentif. Si vous êtes énervé par toutes sortes de tracasseries personnelles, laissez conduire un autre à votre place. Vous pouvez, par le biofeedback, vous entraîner à conduire sans l'interférence causée par les problèmes de tous les jours. Si vous n'êtes pas entraîné et que vous êtes tendu constamment, alors, vous êtes dangereux pour vous même et les autres. Vous n'êtes pas en état de conduire votre véhicule. Arrêtez, demandez de l'aide avant, pendant que vous êtes sur la route, reposez-vous; mais de grâce, sachez que vous mettez votre vie et celle des autres en danger , surtout si vous avez tendance à vous presser pour arriver avant le temps à votre rendez-vous. Les risques sont énormes que vous n'arriverez pas en entier à destination.

Si cependant, vous n'avez pas le choix, arrêtez un instant, prenez conscience de votre état de tension et de détente minimale. Avec beaucoup de prudence, vous arriverez en retard à destination et reposé pour votre réunion. Prenez conscience de votre relation intime avec votre automobile. Vos mains, vos doigts, vos orteils votre talon, toutes les parties de votre corps qui entrent en relation avec votre voiture, qui conversent avec votre accélérateur et vos freins doivent être en état de concentration passive. Si vous faites vos exercices toutes les fois que vous prenez le volant, vous développez de nouveaux réflexes qui permettront à votre corps de réagir automatiquement et adéquatement à tous les comportements de votre voiture et des autres usagers de la route. Ces automatismes, une fois acquis, ne vous empêcheront pas de rester en état d'alerte tout en conduisant de façon détendue. Au contraire, ils vous faciliteront la tâche dans toutes les situations d'urgence alors que votre corps doit penser avec rapidité sans paniquer pour exécuter en une fraction de seconde le geste qui vous sauvera la vie. La panique est le résultat de la surexcitation en réponse à une situation qui dépasse votre capacité de gérer votre stress.

Consulter aussi:

Page d'accueil de l'Institut de Biofeedback de Laval Services Offerts par l'Institut de Biofeedback de Laval Conférences de M. Paultre Ligonde A propos de l'Institut de Biofeedback de Laval et de Paultre Ligonde

barre de division

Les questions ou commentaires concernant ce site Web sont à adresser à Paultre Ligonde 
Copyright © 2002, Institut de Biofeedback de Laval 
Conception: Guy Labranche Services Informatiques Enr