EN MÉMOIRE DE NOTRE FILS BIEN-AIMÉ, LE CAPORAL DANIEL GUNTHER

l'enquête


RESUME DE LA COMMISSION D'ENQUÊTE
DÉCÈS DU CAPORAL GUNTHER ,DANIEL.

LES CAUSES

14. Deux experts en balistique, l'adjudant-chef Van Deersteen (Néerlandais) et l'adjudant Savard (Forces canadiennes), ont examiné la tourelle du véhicule impliqué et les éclats de plastique et de métal retrouvés sur les lieux de l'accident. Voici leurs conclusions:

a. il est certain et hors de tout doute que l'arme utilisée était bien une arme antichar et non un obus de mortier;

b. suivant les points d'impact de la trajectoire des éclats, le souffle s'est produit presque au centre de l'écoutille où se tenait l'observateur (caporal Gunther)

c. En considérant l'effet des fragmentations, on peut voir sur la partie arrière de l'écoutille une échancrure sur le rebord de la tourelle; celle-ci est la conséquence de l'effet de bouchonnage (Plugging) par un obus ou une roquette antichar à charge creuse (HEAT)

d. le tir provenait probablement de la droite du véhicule à un angle d'environ 25 degrés. Le tireur aurait possiblement tiré son coup des environs d'un groupe de maisons situées à environ 700 mètres, probablement contrôlées par les musulmans.

Auteurs de ce site: Peter Gunther et Dominique Leiba-Gunther