English page
 
Gîte A la Dauphinelle B&B
Photos et description des chambres
Tarifs, Réservations et Informations utiles
Savonnerie La Pervenche
Visitez l'Ile d'Orléans
Gîtes de l'île d'Orléans - Québec - Charlevoix et ailleurs au Canada
 


l'Île d'Orléans : une terre de légendes et d'histoire

En 1535, Jacques Cartier l'a dénommée Isle de Bascuz (île de Bacchus) parce qu'il y avait « force » vignes. Le Découvreur du Canada a également remarqué qu'il y avait des autochtones sur l'île. Le nom indien de l'île, Minigo, qui signifie île, était déjà connu à l'époque. Au cours des XVIIe et XVIIIe siècles, l'Île s'est aussi appelée "La Grande île" , "Sainte-Marie" et "Saint-Laurent".

En raison principalement de son patrimoine architectural, l'île d'Orléans a obtenu en 1970 le statut d'arrondissement historique en vertu de la loi sur les biens culturels.

Nombreux sont les poètes, les écrivains et les peintres qui ont fait valoir ses attraits depuis le XVIIIe siècle jusqu'à aujourd'hui. Intégrée à la grande banlieue résidentielle de Québec, l'île d'Orléans est un lieu privilégié de promenade, de tourisme, de séjour et de loisirs culturels...


...et plus particulièrement Sainte-Pétronille

Sainte-Pétronille est l'une des six paroisses de l'île d'Orléans. L'histoire de Sainte-Pétronille remonte à l'époque où les Hurons se réfugiaient à cet endroit, dès le XVIIe siècle, afin de se protéger de la menace iroquoise.

En 1759, le général Wolfe y a installé son quartier général afin de surveiller Québec, de même que les deux chenaux du fleuve. Dès le milieu du XIXe siècle, quelques centaines de promeneurs dominicaux se rendent à Sainte-Pétronille en traversier. Lieu de villégiature très à la mode à cette époque, on y fonde le 1 er club de golf en Amérique du Nord en 1868. Bientôt, de superbes demeures style Regency, propriétés de familles anglaises à l'aise, viendront meubler le paysage. On peut encore admirer ces belles demeures le long du chemin du Bout-de-l'Île. Sainte-Pétronille est reconnu comme un des plus beaux villages du Québec.

 

 

Principaux attraits :

  • Concentration de vieille maisons de style Regency
  • Église érigée en 1871
  • Atelier du peintre Horatio Walker (Un réputé peintre de l'Île)
  • Club de golf (juste derrière la maison)
  • La Chênaie boréale : boisé qui, en raison du micro-climat de l'Île, est la forêt de chênes rouges la plus au nord en Amérique


Principales activités et points d'intérêt à proximité :

  • Golf de Ste-Pétronille (9 trous) (derrière la maison)
  • Golf de St-Laurent (18 trous)
  • Sentiers pédestres à proximité
  • Vélo
  • Théâtre d'été
  • Musique de chambre à l'église de Ste-Pétronille
    (durant l'été)
  • Nombreuses boutiques d'artisanat
  • Chocolaterie (dans le village)
  • Restaurants
  • Massages
  • Cueillette de fruits (chez les producteurs)
  • Voile (à la Marina de St-Laurent)
  • Planche à voile (à la Marina de St-Laurent)
  • Canot-kayak (à la Marina de St-Laurent)
  • Pêche en étang (au Domaine Orléans - à 4km)
  • À 15 minutes du Vieux-Québec
  • À 5 minutes des Chutes Montmorency
  • Près du Cap Tourmente (Observation des oies blanches et nombreux sentiers pédestres)
  • Près de Ste-Anne-de-Beaupré (La Basilique, lieu de pélerinage)
  • Musées
  • Antiquaires

 

  • À 20 minutes du Mont Sainte-Anne
  • Ski de fond (derrière la maison)
  • Traîneau à chien
  • Cabanes à sucre