Marguerite Bourgeoys

Sur les traces des Pionniers - Chapitre 4| Interview intégrale

Découvrez ici l'intégralité de l'entrevue avec soeur Sophie Christine Mbougoum, Conseillère Générale de la congrégation Notre Dame.
Qui était Marguerite Bourgeoys, la fondatrice de sa communauté ? Elle répond aux questions des jeunes de la paroisse Saint Jean-Baptiste de Montréal.

 


Marguerite Bourgeoys est arrivée à Québec en 1653. Puis elle est allée s’installer à Ville-Marie, qui est devenue Montréal. Quand elle est arrivée à Ville-Marie, elle s’est rendue compte qu’il n’y avait pas d’enfants. Pendant cinq ans , Marguerite a aidé les pauvres et les malades. Finalement, elle a ouvert une école dans une étable. C’est là qu’elle enseignait la lecture, l’écriture et le bricolage.

Avec le temps, l’école a grandi. Il y avait plus d’enfants et Marguerite avait besoin d’aide. Elle a donc fondé une communauté religieuse de soeurs enseignantes. Pendant cette période, les soeurs n’attendaient pas que les enfants se présentent à l’école. Plutôt, elles allaient voir les enfants là où ils vivaient pour leur enseigner. Les soeurs voyageaient en canot ou en cheval le long du fleuve St-Laurent.

Marguerite Bourgeoys avait organisé des écoles un peu partout sur le territoire de la Nouvelle-France. Ces écoles n’étaient pas seulement pour les enfants. Il y avait des adultes qui y allaient aussi. Pendant ces années, le roi de France envoyait des orphelins en Nouvelle-France pour aider à peupler la colonie. Mais souvent ces orphelins ne savaient pas quoi faire en arrivant au Canada. Les conditions de vie étaient difficiles. Marguerite Bourgeoys a enseigné à plusieurs de ces gens comment s’adapter à la vie en Nouvelle-France.

Pendant les années que Marguerite Bourgeoys a vécu à Ville-Marie, cette petite colonie est devenue un centre important. Plusieurs colons sont venus s’y installer pour y vivre. C’était aussi un centre important pour la traite des fourrures. Marguerite Bourgeoys a passé les dernières années de sa vie à Montréal. Elle est morte en 1700. En tout, Marguerite Bourgeoys est restée 26 ans en Nouvelle-France.