HISTORIQUE DE L'ÉGLISE
NOTRE-DAME-DU-PORTAGE


30 mai 1855 Début de la construction de la Chapelle provisoire
(Presbythère actuel). 
1er novembre 1855 Bénédiction de la Chapelle provisoire dans laquelle
l'Abbé Narcisse Beaubien célèbre la première messe
dite à Notre-Dame-du-Portage.
1856 Érection canonique le 1er mars 1856 et érection civile le 
19 juillet de la même année. 

La paroisse de Notre-Dame-du-Portage a été formée d'une
partie des territoires de Saint-Patrice de Rivière-du-Loup
et de Saint-André de Kamouraska.

Elle doit son nom à une voie de communication importante
du début de la colonie : le chemin du Portage. À cette 
époque, on se transportait d'un endroit à un autre en canot
ou en barque en portageant l'embarcation entre les cours
d'eau : le fleuve, les rivières, les lacs. Dans les limites de la 
municipalité actuelle se trouvait le point de départ d'un sentier
de portage entre le fleuve Saint-Laurent et le fleuve Saint-Jean
au Nouveau-Brunswick. Un monument commémoratif illustrant
le portageur est situé à l'endroit où l'on croit que débutait ce
sentier, à 20 arpents à l'ouest de l'église. Ce sentier d'abord 
utilisé par les Amérindiens fut ensuite emprunté par les
coureurs des bois et les missionnaires. Monseigneur de 
Saint- Vallier l'a parcouru en 1686 lors de son voyage vers 
l'Acadie.

À l'occasion de l'érection canonique de la paroisse, 
monseigneur Charles-François Baillargeon du diocèse de 
Québec demanda qu'elle soit placée sous le vocable de 
l'Immaculée Conception de la Vierge Marie.

10 mars 1857 Bénédiction par l'Abbé Michaud du premier « petit » 
Chemin de la Croix qui, donné gratuitement, ornait 
la Chapelle provisoire.
21 juillet 1859 Bénédiction de la pierre angulaire de l’église actuelle. La 
construction de l'église débuta en 1859 pour s'achever en 
1863. Le contrat fut attribué à deux entrepreneurs, l'un du Cap
Saint-Ignace, Charles Bernier, et l'autre de Montmagny, Philippe
Fortin. Cette église s'inspire du style roman.
1862 À l'hiver, la première messe est dite dans l'église 
actuelle et la Chapelle provisoire est aménagée
en résidence curiale.
1889 L'Abbé de la Chevrotière dote l'église actuelle d'un 
carillon de trois cloches, sorties des ateliers de la 
Maison Havard de Villedieu en France. L'importateur fut 
monsieur J.-A. Langlais de Québec. La bénédiction en a été
faite par le cardinal Elzéar-Alexandre Taschereau, le 
dimanche de la Très Sainte Trinité, le 16 juin 1889.
Septembre 1892 Achat, par l'Abbé Girard, du premier Chemin de la Croix de 
l'église actuelle, peint sur toiles.

La façade de l'église renferme une niche contenant une madone
appelée la Vierge blanche, statue de bois recouverte de plomb
aussi acquise en 1892 par l'Abbé Girard.

1906 Achat du deuxième chemin de la Croix de l'église actuelle.
27 octobre 1907 Ce deuxième chemin de la Croix, une série de toiles à l'huile,
est l'œuvre de l'artiste Louis-Joseph Saint-Hilaire de Saint-
Romuald. Il fut béni et érigé par le curé Auguste-Antoine 

Taschereau, le 27 octobre 1907.
1983 Achat d’un orgue Casavant 1906 (10 jeux), pour la
modique somme de 2000 $, du Monastère des
Franciscains, rue de l’Alverne, Québec.

1983-1984 : les frères Paul-Émile et Jos Dickner, artisans de
Notre-Dame-du-Portage, confectionnent l'autel, l'ambon et les
trois (3) chaises qui se trouvent devant le maître-autel.

Fait de bois sculpté et peint, le maître-autel met en évidence
trois voûtes dont celle du centre est occupée par le Christ 
Berger, réalisé en ronde bosse.

Un statuaire polychrome représentant l'Immaculée Conception
surmonte la voûte du maître-autel.

Février 1984 Inauguration de l’orgue. 
1996 Restauration du plancher de la nef.
1998 La sculpture représentant Notre-Dame-du-Portage a été 
réalisée par l'artiste-sculpteur Clermont Gagnon de Saint-
Jean-Port-Joli, en 1998, d'après un dessin original d'une 
jeune résidente d'été, Geneviève Dick.
1999 Réfection du plancher du chœur.
5 juillet 1999 De trois à quatre cents fidèles se massent sur le quai 
pour accueillir une immense statue de la Vierge de 
Notre-Dame-du-Portage avec à ses pieds le « Portageur »
et dans son cœur le Christ qui porte sa croix.

La bénédiction de la statue a été faite par l'abbé Noël-Émile
Lizotte, curé de la paroisse, lors de sa réception à l'église 
le 5 juillet 1999.

À cette occasion, monsieur Roland Thivierge, estivant, 
interpréta un cantique de sa composition dédié à Notre-
Dame-du-Portage.

 2001 Dernière restauration du chemin de la Croix et restauration de
la façade, du côté nord de l'église et de la sacristie.

Page suivante

Retour à la page d'accueil