Titre

Vous arrive-t-il lorsque vous caressez votre chat  de vous demander, comme Théophile Gauthier, si dernière ce regard lumineux, il n'existerait pas une âme? Moi, si. Et je m'étonne toujours de la fidélité et de l'amour de mes petites bêtes!  N'est-ce pas le plus beau de leurs exploits?

Sortez vos mouchoirs! L'histoire que je vais vous raconter risque de faire verser quelques larmes aux coeurs sensibles... Ce n'est qu'un texte de fiction mais combien nous fait-il réfléchir!

 


Henri Turin, L'art d'être chat


L
'histoire d'Ugly


C
e texte est d'un auteur anglophone inconnu. Je me suis permise d'en faire la traduction française.
Pour ceux qui, comme moi, préfèrent la version originale, le texte anglais fait suite.


lettreUgly est un personnage connu dans le bloc appartements où j'habite. En fait, Ugly est le matou de service. Ugly possède trois grandes passions dans la vie: se battre, chiper dans les ordures, et oserai-je dire, aimer.

lettreLes passions d'Ugly, ainsi que sa vie errante, n'ont pas arrangé son apparence! Pour débuter, Ugly n'a qu'un oeil, à la place de l'autre se trouve un trou béant. Il lui manque également une oreille du même côté et son pied gauche semble avoir été mal cassé. Avec le temps, sa fracture a pris une drôle d'allure et à le voir marcher, on dirait qu'il tourne en rond. Il a perdu sa queue depuis longtemps, il ne lui en reste qu'un tout petit bout qu'il bouge constamment.

lettreUgly aurait été un tabby gris foncé, s'il n'en avait été de ses blessures recouvrant sa tête, son cou, et même ses épaules lui laissant de perpétuelles croûtes jaunâtres. Chaque fois que quelqu'un le croisait, c'était toujours la même réaction: "Que ce chat est LAID! (ugly) "

lettreOn mettait bien en garde les enfants de ne pas le toucher. Tant qu'aux adultes, ils lui lançaient des roches, l'aspergeaient d'eau afin de l'éloigner de leur maison… et quand celui-ci ne voulait pas s'en aller, ils lui coïnceaient les pieds dans la porte et la lui fermait au nez!

lettreDans ces moments là, Ugly réagissait toujours de la même façon… Si vous l'arrosiez, Ugly restait stoïque et complètement trempé jusqu'à ce que vous y renonciez. Si vous lui lanciez quelque chose par la tête, il enroulait son grand corps efflanqué à vos pieds en implorant votre indulgence.

lettreS'il pouvait s'approcher des enfants, Ugly courait follement vers eux, miaulant à tue tête et se frottant la tête contre leurs mains, quêtant un peu d'affection et d'amour. Si vous le preniez dans vos bras, il tétait votre chemise, vos boucles d'oreille, enfin tout ce qui pouvait être à sa portée.

lettreUn jour, Ugly voulut quémander de l'affection aux chiens Husky du voisin. Ceux-ci l'ont pour ainsi dire assez mal reçu… Les chiens l'ont littéralement taillé en pièces et Ugly s'est retrouvé sauvagement mutilé. De mon appartement je pouvais entendre ses cris perçants. Je me suis précipitée à son aide. J'ai malheureusement retrouvé Ugly étendu et presque mort…

lettreUgly gisait dans son sang, ses pattes arrières tordues, ses flans déchirés. Comme je l'ai pris dans mes bras afin de l'amener à la maison, je pouvais l'entendre haleter et sentir qu'il luttait pour survivre. J'ai pensé qu'il devait être terriblement blessé. C'est alors que j'ai senti une traction familière sur mon oreille. Ugly, même dans les pires douleurs et, au seuil de la mort, essayait de téter mon oreille!

lettreJ.jpg (1768 octets)e l'ai alors serré tout contre moi et il s'est frotté la tête sur la paume de ma main. Vers moi, il a tourné son oeil doré et je pouvais distinctement entendre le bruit de son ronronnement. Ce vieux chat défiguré et battu me demandait qu'un peu d'affection et peut-être même de la compassion.

lettreC'est à ce moment là que j'ai réalisé qu'Ugly était le plus beau et le plus affectueux chat que je n'avais jamais rencontré. Pas une seule fois, même dans sa douleur, il a essayé de me mordre, de me griffer ou de se débattre. Ugly me regardait avec une confiance totale croyant que je pouvais atténuer sa douleur.

lettreUgly est mort dans mes bras avant que je ne puisse atteindre la maison. Je suis restée longtemps immobile à le tenir dans mes bras, pensant qu'un pauvre chat errant et balafré avait su modifier ma perception de la vie. Je venais de comprendre ce qu'étaient vraiment la pureté d'âme et le sens de l'amour inconditionnel.

lettreUgly m'a enseigné plus sur la générosité d'âme et la compassion que mille livres, conférences, ou "talk-shows" ne pourraient jamais le faire, et pour cela je lui serai toujours reconnaissante. Il était plein de cicatrices à l'extérieur, j'étais marquée à l'intérieur. Il était temps pour moi de passer à autre chose et d'apprendre à aimer vraiment et profondément ceux qui dépendaient de moi.

lettreBeaucoup de personnes désirent être riches, prospères, aimés, beaux, mais pour moi, je ne désire qu'être UGLY!


Version originale

Everyone in the apartment complex I lived in knew who Ugly was. Ugly was the resident tomcat. Ugly loved three things in this world: fighting, eating garbage, and, shall we say, love.

The combination of these things combined with a life spent outside had their effect on Ugly. To start with, he had only one eye and where the other should have been was a gaping hole. He was also missing his ear on the same side, his left foot appeared to have been badly broken at one time, and had healed at an unnatural angle, making him look like he was always turning the corner. His tail has long ago been lost, leaving only the smallest stub, which he would constantly jerk and twitch.

Ugly would have been a dark gray tabby, striped-type, except for the sores covering his head, neck, even his shoulders with thick, yellowing scabs. Every time someone saw Ugly there was the same reaction. "That's one UGLY cat!!"

All the children were warned not to touch him, the adults threw rocks at him, hosed him down, squirted him when he tried to come in their homes, or shut his paws in the door when he would not leave.

Ugly always had the same reaction. If you turned the hose on him, he would stand there, getting soaked until you gave up and quit. If you threw things at him, he would curl his lanky body around feet in forgiveness.

Whenever he spied children, he would come running, meowing frantically and bump his head against their hands, begging for their love. If you ever picked him, up he would immediately begin suckling on your shirt, earrings, whatever he could find.

One day Ugly shared his love with the neighbour's huskies. They did not respond kindly, and Ugly was badly mauled. From my apartment I could hear his screams, and I tried to rush to his aid. By the time I got to where he was laying, it was apparent Ugly's sad life was almost at an end.

Ugly lay in a wet circle, his back legs and lower back twisted grossly out of shape, a gaping tear in the white strip of fur that ran down his front. As I picked him up and tried to carry him home, I could hear him wheezing and gasping, and could feel him struggling.

It must be hurting him terribly, I thought.
Then I felt a familiar tugging, sucking sensation on my ear. Ugly, in so much pain, suffering and obviously dying, was trying to suckle my ear.

I pulled him closer to me, and he bumped the palm of my hand with his head, then he turned his one golden eye toward me, and I could hear the distinct sound of purring. Even in the greatest pain, that ugly battled-scarred cat was asking only for a little affection, perhaps some compassion.

At that moment I thought Ugly was the most beautiful, loving creature I had ever seen. Never once did he try to bite or scratch me, or even try to get away from me, or struggle in any way. Ugly just looked up at me completely trusting in me to relieve his pain.

Ugly died in my arms before I could get inside, but I sat and held him for long time afterwards, thinking about how one scarred, deformed little stray could so alter my opinion about what it means to have true pureness of spirit, to love so totally and truly.

Ugly taught me more about giving and compassion than a thousand books, lectures, or talk show specials ever could, and for that I will always be thankful. He had been scarred on the outside, but I was scarred on the inside, and it was time for me to move on and learn to love truly and deeply. To give my total to those I cared for.

Many people want to be richer, more successful, well liked, beautiful, but for me, I will always try to be Ugly.