Zone libre

Date :
À :
De :
Suject :
Jeudi, 10 décembre 1998 22:59:59
Claude Routhier
Alexis Lefebvre, étudiant au Cégep du Vieux-Montréal
Zone Libre

on, le blâme ne repose pas sur les épaules médiatiques. Génération dite idiot-visuelle, tout à fait d’accord. Irresponsabilité d’une partie de la jeunesse, d’accord. Paresse, soumission au contenant (au détriment du contenu), je m’en foutisme incroyable, la jeunesse d’aujourd’hui est fort décevante dans un ensemble de cas problématiques ; d’accord. Et ils ne lisent certes pas beaucoup, croyez-moi.

Or, si j’adoptais votre mode de pensée, tous les curés sont pédophile, tous les présidents trompent leurs femmes, tous les Russes sont des espions alcooliques et tous les jeunes ne sont que déchets.

Vous êtes professeur ! Quittez votre emploi immédiatement, mon cher Monsieur, je ne voudrais pour rien au monde que moi ou mes futurs enfants aient l’occasion de vous avoir comme enseignant. J’ai dix-huit ans ; je ne suis ni drogué, ni alcoolique, je lis énormément (avez-vous lu Stanislavsky ? Il pourrait vous donner une leçon d’humilité dont vous avez grandement besoin), je me fais protecteur de la langue française (et je fais des fautes, ma formation n’est pas terminée, je m’en excuse de ne pas atteindre votre zénith de perfection), j’ai pesé et étudié les différentes circonstances et les nombreuses informations entourant mon vote, bref, je suis relativement responsable.

Je ne fais pas ici l’exposé de ma propre situation. Des milliers de jeunes de mon groupe d’âge pensent, agissent et font sensiblement comme moi (et inversement ; jamais je ne prendrai ma situation personnelle comme modèle). Or, un texte comme celui que vous avez écrit dans Zone Libre le 22 novembre de cette année témoigne de la carence incroyable que l’élite sociale active (professeurs, politiciens, médias, etc.) a par rapport à la nouvelle génération. À vous prendre au pied de la lettre, je me suiciderais tout de go.

Je ne veux pas ici faire la critique de votre article. Je ne veux pas non plus tenter d’atteindre et d’attaquer votre nom et votre situation (la saveur pamphlétaire de mon texte a été calquée sur celle de votre article). Je ne veux que témoigner mon mécontenetement face à tous les efforts que déploient des jeunes comme moi pour tenter, justement, de pallier aux innombrables défauts de ma génération. Je commence à en avoir ma claque d’être considéré comme un trou du cul.

Merci.

Alexis Lefebvre, étudiant au Cégep du Vieux-Montréal.


Lire réponse de Zone libre
Lire commentaire de Jean-Luc Gouin
Lire commentaire d’un internaute


ChronologieSourcesCourrierIndexIndexIndex Géo

Dernière mise à jour : 30 décembre 1999, 12h43