Ces livres d'Iléana Doclin sont publiés par les Éditions Flammarion Québec
Cliquez les images pour vous les procurer.

« Un livre formidablement drôle et triste, touchant et tonique, aérien et libérateur [...]
À lire impérativement. Bien-être garanti. »

Monique Roy, Chatelaine

« On repose son livre avec un sourire dans un coin et un pincement au coeur dans l'autre. On voudrait la connaître, la serrer contre soi, faire quelque chose pour elle et, surtout avec elle. L'autruche céleste cinq ans plus tard est un véritable baume sur les petits bobos du quotidien... Le genre anecdotique peut déplaire [...] mais Iléana ne fait ni dans la fiction ni dans l'auto-affliction. En plus, cette fille sans ambition est une inconnue au bataillon des "grands" écrivains... La sincérité du propos doublée d'un ton qui respire la santé et d'un sens de l'image aussi délirant que libérateur ont fait du bouche à oreille un petit succès de librairie »

Josée Blanchette, Le Devoir

« Charmant, vivifiant, follement drôle et original, L'Autruche céleste brasse beaucoup de choses sur son passage mais nous laisse conquis et complètement ravis! »

Pierrette Roy, La Tribune

« On ne peut s'empêcher de trouver cette autruche sympathique, de compatir à ses malheurs, de louer son courage et de rire non pas à ses dépends, mais avec elle. »

Chantal Guy, La Presse

« Une plume irrésistible, agile, légère, inventive, drôle, multipliant les sobriquets amusants, en forme de périphases descriptives. Son sens aigu de la formule, son oeil vif transcendant la banalité ou la lourdeur du quotidien, dont elle sait extraire l'aspect burlesque [...] la narration au jour le jour, elle, distille une bonne humeur contagieuse, découvrant une femme qu'il doit faire bon connaître. On devrait toutes avoir une copine comme ça. Ça fait du bien à l'âme, qu'elle soit slave ou banalement québécoise. »

Marie Labrecque, Voir

« Cette chronique de la vie quotidienne possède tous les ingrédients pour intéresser un large public. [...] C'est un beau message d'espoir pour ceux et celles dont le bateau est toujours amarré et craint le large. »

Lise Lachance, Le Soleil

« Tout ça avec une réjouissante autodérision, un sens du cocasse et une nouvelle attitude du genre je-prends-la-vie-du-bon-côté. Drôlement humain. »

Coup de pouce