Jean Grignon (Montréal, 3 décembre 1935- )

Jean Grignon fait ses études classiques à Montréal (Baccalauréat ès Arts, 1955). Après une courte période sur le marché du travail, il poursuit ses études et obtient en 1965, une Licence (Université de Montréal) et un CAPES (École Normale Supérieure). Dans sa carrière professionnelle initiale, il s'intéresse à l'enseignement de la mathématique et des sciences, à titre de conseiller pédagogique. Sa compétence sera soulignée par le prix Abel Gauthier de l'Association des Mathématiques du Québec (AMQ), comme personnalité de l'année (1988); par le prix Adrien Pouliot de la même association pour son essai La mathémathique au jour le jour; par le Prix Apame d'Or de l'Association des Promoteurs pour l'Avancement de la Mathématique à l'Élémentaire (APAME), pour sa participation exceptionnelle à la revue Instantanés mathématiques, particulièrement comme éditieur de cette revue.

En 1990, Jean s'engage dans un parcours littéraire. Son écriture emprunte le roman, la nouvelle, la poésie, l'essai, le théâtre. Entre autres distinctions, il est finaliste au Prix Robert Cliche (1998) pour son roman L'oiseau-lyre, publié la même année chez Guérin Littérature. À titre de poète, son nom est inscrit au Dictionnaire des poètes d'ici, de 1606 à nos jours, Guérin, 2001. Plusieurs revues ou autres collectifs accueillent ses textes. Mentionnons Les saisons Littéraires (Guérin, Montréal), Virages (Prise de parole, Toronto), La revue de la nouvelle (XYZ, Montréal), Auteurs recherchés (Botakap, Québec), Brèves littéraires (Société littéraire de Laval, Laval), L'écrit primal (Cercle d'écriture de l'Université Laval, Québec), Avec nos années (FADOQ-Mauricie). Ses oeuvres rejoignent le publicautant par l'édition que par l'autoédition.

Sa formation en sciences lui permet de rédiger les textes pour les vidéocassettes L'été à toute volée (2000), Un vent de printemps (1998), Becs fins (1994), toutes produites par Les productions Sur le Vif (Saint-Michel de Bellechasse). On y reconnait sa rigueur scientifique, ses préoccupations écologiques ainsi que sa poésie dans le traitement des scènes de la nature.

Jean Grignon s'implique dans son milieu en animant des ateliers d'écriture, en donnant des conférences, en participant à des soirées de lecture. Il est de l'Union des écrivaines et des écrivains québécois (UNEQ) et du Cercle d'Écriture de l'Université Laval (CEULa).

On le retrouve aussi sur le site de Cyberscol et sur celui de l'UNEQ .

 

 

 

Biographie - Textes récents - Oeuvres - Me contacter

retour à la page d'accueil