La chasse à l'ours

Un profane de la chasse à l'ours a entendu parler d'un spécialiste en la matière dans la région d'Abitibi dans le nord-ouest du Québec. Notre profane se dirige donc vers la région de l'Abitibi où habite le spécialiste de la chasse à l'ours. Après de nombreuses journées de recherche, notre profane parvient enfin à retrouver le spécialiste de la chasse à l'ours. Le profane explique alors au spécialiste son projet pour attraper un ours vivant.

Le spécialiste explique donc en détails contre un léger cachet, sa méthode pour attraper un ours. Il dit: "Vous arrivez justement à la bonne période de l'année pour attraper un ours. L'ours est dispersé dans nos grandes forêts et certains terrains entrecoupés de clairières. Il fréquente au printemps, les bords des cours d'eau. Je connais un endroit très particulier près d'un cours d'eau où vous pouvez à coup sûr attraper un ours vivant. L'ours adore les fruits et le miel. Vous devez donc en apporter avec vous. Vous devez apporter également un grand filet, une paire de gant et une planche à roulette pour ramener l'ours. Vous devez aussi placer dans votre camionnette une grande cage vide. Le plus dangereux est d'éviter de recevoir un coup de ses pattes griffées." Le type profane prend en note toutes ses informations pour attraper un ours vivant.

Le spécialiste continu en disant: "Je vais maintenant vous expliquez le chemin du meilleur endroit de la région pour attraper un ours vivant. A l'extrême nord de la ville vous empruntez le chemin de campagne des bûcherons et vous roulez jusqu'au bout de la route. Là, vous sortez de votre camionnette, en n'oubliant pas de placer vos gants, la planche à roulette les fruits et le miel à l'intérieur de votre filet que vous transportez sur votre dos. Vous prenez le petit sentier en direction de la forêt. Vous devez prévoir une bonne heure de marche pour vous rendre à destination. Remarquez bien le parcours pour ne pas vous perdre dans les bois. Vous marchez dans le sentier jusqu'à ce que le sentier se sépare en trois chemins. Vous devez tourner à droite. Continuez sur ce chemin jusqu'à ce que le chemin se sépare encore en trois, vous tournez maintenant à gauche. Lorsque vous arrivez au bout du chemin, vous avez la possibilité de tourner à gauche où à droite. Vous prenez le chemin de droite. Le chemin est très long, mais vous devez absolument arrêter lorsque vous voyez la clairière près du cours d'eau. Là, vous déposez les fruits et le miel et vous devez vous cachez derrière l'énorme buisson." Le spécialiste fait une pause pour s'assurer que le type profane a bien compris les explications pour attraper un ours vivant.

Le spécialiste poursuit son discours: "Je vais vous dire maintenant comment attraper l'ours dans le filet. Vous devez vous armer de beaucoup de patience pour attendre l'ours. Lorsqu'il arrive, vous devez lui laisser le temps de s'approcher de la nourriture. Aussitôt qu'il est occupé avec la nourriture, il ne s'occupera plus de vous pendant que vous allez vous dirigez discrètement vers lui avec le filet dans une main. Aussitôt que vous êtes à côté de l'ours, vous insérez votre main gantée dans le fond de sa gueule pour saisir l'arrière train. Vous tirez alors fortement l'arrière train vers le haut pour retourner à l'envers l'intérieur de l'ours. Vous placez l'ours dans le filet que vous déposez ensuite sur la planche à roulette. Vous pouvez alors ramener en toute sécurité l'ours vers votre camionnette en reprenant le chemin inverse. Vous ramenez ensuite l'ours à l'endroit dans la cage." Le spécialiste termine ainsi l'explication de sa méthode secrète pour attraper un ours vivant.

Le profane part en expédition très tôt le lendemain matin avec une camionnette contenant une planche à roulette, un grand filet, une paire de gant, une grande cage, des fruits et du miel. Il revient devant la maison du spécialiste dans la soirée. Le spécialiste aperçoit le profane qui se dirige vers lui. Il a tout les vêtements déchirés et il est plein de sang. Le spécialiste est vraiment surpris de voir le profane dans cet état. Le profane raconte alors le récit de son aventure pour attraper un ours vivant.

Le profane dit: "Je me suis dirigé à l'extrême nord de la ville, j'ai emprunté le chemin de campagne des bûcherons en roulant jusqu'au bout de la route. J'ai continué en marchant avec sur le dos le matériel dans le grand filet vers le petit sentier en direction de la forêt. J'ai marché dans le sentier jusqu'à ce que le sentier se sépare en trois chemins. J'ai tourné à droite en continuant jusqu'à ce que le chemin se sépare encore en trois. J'ai tourné maintenant à gauche pour arriver au bout du chemin. J'ai pris le chemin de droite en arrêtant à la clairière près du cours d'eau. J'ai déposé les fruits et le miel et je me suis caché derrière l'énorme buisson. J'ai attendu avec beaucoup de patience l'arrivé de l'ours. Dès qu'il est arrivé, je me suis dirigé discrètement vers lui avec le filet dans une main, après qu'il a découvert la nourriture. J'ai inséré ma main gantée dans le fond de sa gueule pour saisir l'arrière train. J'ai tiré alors fortement l'arrière train vers le haut pour retourner à l'envers l'intérieur de l'ours. Au moment où je me préparais à placer l'ours dans le filet, je me suis alors rendu compte trop tard que l'ours avais déjà été retourné à l'envers par un autre chasseur. L'ours étant par conséquent libéré, il a alors utilisé ses pattes griffées sur mon corps ce qui explique l'état dans lequel je suis. Je me suis ensuite sauvé en reprenant le chemin inverse. Dès que j'ai perdu de vu l'ours derrière moi, j'ai continué le chemin du retour avec beaucoup de peine et d'acharnement vers la camionnette. Je suis ensuite revenu vers la ville en direction de votre maison." Le profane termine ainsi l'explication de son aventure pour attraper un ours vivant.

Texte précédent Retour au menu principal Texte suivant
© 1996 Michel Grenier. Tous droits réservés.