Yves Lever


Je suis né en 1942 à Marsoui (Gaspésie). Je suis donc juste un peu en dehors de ce groupe qu'on appelle les baby boomers, mais presque du même âge que Jean Pierre Lefebvre, Denys Arcand et Jacques Leduc (nés en 1941), que Jean-Claude Lord (né en 1943), et exactement du même âge que Geneviève Bujold et André Melançon…

J'ai enseigné le cinéma au Cégep Ahuntsic à Montréal de 1974 à 2003 (un peu d'enseignement auparavant à Québec, à Winnipeg, au Collège Brébeuf, à l'Université de Montréal et à l'Université Laval. J'ai toujours aimé l'enseignement et j'y ai trouvé un plaisir constant, bien qu'en 2003, j'ai décidé de laisser ma place à une jeune collègue. C'est que j'étais déjà engagé dans le gros projet de recherche, avec Pierre Hébert, qui va donner, en 2006, le Dictionnaire de la censure au Québec : littérature et cinéma. J'y ai dirigé le volet cinéma tout en rédigeant la plus grande partie des entrées relatives aux films et aux institutions liées au cinéma. 

J'ai fait de la critique pour diverses revues (principalement Relations et Cinéma Québec, mais aussi à l'occasion dans Maintenant, Critère, Ciné-Bulles, etc.). J'ai un peu abandonné le genre en 1994, ayant le goût de creuser un peu plus certains sujets.

En 1972, j'ai eu la chance qu'un éditeur bien connu, Les Éditions du Jour, de Jacques Hébert et dont Victor-Levy Beaulieu était directeur littéraire,  accepte de publier des travaux que j'avais faits à l'université (auxquels j'ai ajouté quelques articles déjà publiés dans Relations) et cela a donné un premier livre, Cinéma et société québécoise.

Puis il y eut

Cinémas canadien et québécois (en collaboration avec Pierre Pageau, mon collègue à Ahuntsic),

Index analytique de Cinéma Québec,

Index analytique d' Objectif,

L'analyse filmique (plusieurs éditions),

Histoire générale du cinéma au Québec (première édition en 1988, édition refondue et mise à jour en 1995),

Le cinéma de la Révolution tranquille, de Panoramique à Valérie,

Les 100 films québécois qu'il faut voir,

Chronologie du cinéma au Québec (en collaboration avec Pierre Pageau),

Dictionnaire de la censure au Québec : littérature et cinéma

Anastasie ou la censure du cinéma qu Québec

J.A. DeSève, diffuseur d'images


J'ai aussi collaboré à plusieurs ouvrages collectifs, dont Le cinéma québécois des années 80, le Dictionnaire du cinéma québécois (de Michel Coulombe et Marcel Jean), Jamais plus comme avant, Le Québec de 1945 à 1960 (publié par le Musée de la Civilisation à Québec et Fides), Panorama de la littérature québécoise contemporaine (publié en 1997) Questions de sexualité au Québec (2008) et à quelques études.

Mes recherches sur la censure du cinéma au Québec m'ont amené à livrer la recherche, à collaborer au scénario et à faire les interviews pour le documentaire Les ennemis du cinéma de Karl Parent (2008).

Il y a déjà plus de trente ans qu'en voyant La vie heureuse de Léopold Z. (Gilles Carle) j'ai appris que "L'ignorance, c'est comme la science, ça n'a pas de bornes". Je ne me fais donc pas d'illusion sur les quelques connaissances que j'ai pu acquérir avec le temps…

En 1998, j'ai publié Petite critique de la déraison religieuse (Ed. Liber), où j'ai voulu raconter deux ou trois choses que la vie m'a apprises au sujet des religions et dire le sens que j'en ai dégagé. Ce pamphlet antireligieux m'a amené à participer à bien des débats. 

Retour à Accueil