LES BATEAUX

 

 

Depuis les tout débuts de la colonisation,  le fleuve Saint-Laurent et ses affluents sont à la source du développement du Québec.

 Les grands découvreurs  accèdent au pays par cette importante voie d'eau et les premiers habitants s'installent sur ses rives.

En l'absence de routes carrossables et même en hiver, le fleuve et ses affluents servent de voie de communication entre les différentes agglomérations.

Pour les Québécois, le bateau est donc un outil indispensable pour leur croissance et il n'est pas surprenant de trouver autant d'expressions se rapportant à la navigation maritime.


 

EMBARQUER


Embarques
-tu dans mon char, on va aller chercher de la crème à glace au village? On n'ira pas vite!
Embarquer: monter
Char: voiture
Crème à glace: glace

Embarquer: faire monter à bord d'un navire


DÉBARQUER

 

Débarque de d'là, tu vas te faire mal.
Débarquer: descendre

Pour aller manger chez Louis, prends l'autobus et débarque au coin de Murray et Papineau.
Débarquer: descendre
Au coin de Murray et Papineau: à l'intersection de la rue Murray et de la rue Papineau

Débarquer: faire descendre à terre les passagers d'un navire


VIRER DE BORD

 

On l'attendait pour midi, mais elle a viré de bord à Stoke. Elle a  frappé du verglas en route.

Virer de bord: rebrousser chemin
Frapper du verglas: il y a eu de la pluie verglaçante en chemin.


Je n'ai pas dormi de la nuit. J'ai passé mon temps à me revirer de bord.

Se revirer de bord: se retourner dans son lit.

Antoine a encore viré son capot de bord. Il a voté bleu.

Virer son capot de bord: changer d'allégeance politique
Bleu: parti conservateur.

 

Virer de bord: tourner le bateau de façon à ce que le vent vienne sur l'autre bord.


GRÉER

 

On part pour Old Orchard demain. Greye les enfants. Moi je prépare le matériel de camping.

Greyer: préparer
Old Orchard: station balnéaire très populaire

Gréer: Garnir un voilier de son gréement


LEVER L'ANCRE



Ça fait assez longtemps qu'on niaise dans ce bar. On lève l'ancre. Nos femmes nous attendent.

Lever l'ancre: partir rapidement


ABORDS

 

J'ai vu des coyotes rôder aux abords de l'étable. Fais rentrer les moutons.

Aux abords: aux alentours

 

Abords: Alentours d'un lieu maritime.


ADONNER



Ah non! Ça m'adonne pas d'aller jouer aux quilles à soir. Je dois garder les enfants.

Adonner: être favorable, arriver à point nommé

T'es bien d'adon! J'ai bien pensé que tu me passerais cent piastres pour me dépanner.

Être d'adon: être serviable

Adonner: Rotation du vent de l’avant vers l’arrière. Le vent adonne lorsqu’il devient plus favorable pour la route idéale du voilier.


AFFALER

 

Je suis pas mal tanné de voir ma fille de seize ans toujours affalée sur le sofa en train d'écouter la télévision.

Affalé: étendu, couché


A
ffaler: action de descendre une voile.


GRAPPIN



Ça n'a pas été long que France a mis le grappin sur mon ami André.

Mettre le grappin: marier

Te voilà bien pris dans la neige. As-tu tes grappins dans la valise de ton char.

Grappins: pièce de métal que l'on met sous les roues d'un véhicule pour lui permettre de se désembourber

Valise du char: coffre arrière de la voiture

 

Grappin: petit ancre repliable


BALANCINE



Mes cousines sont sur la balancigne et attendent leur chums. Elles chantent: "N'oublie jamais".

Balancigne (balancine): balançoire

 

Geneviève et Angélique sont en train de se balancigner sous la branche du vieux chêne à l'arrière de la maison.

Se balancigner (balanciner): faire de la balançoire

Balancine: cordage partant du haut d'un mât et servant à soutenir la bôme ou une vergue dans sa position au repos.


    BATEAU       

Mon voisin Éric vient de s'acheter tout un bateau. Crois-le ou pas, c'est un Cadillac.

Bateau: voiture (expression en voie de disparition) 

Moi, vendre des objets volés! Jamais! Tu ne m'embarqueras pas dans ce bateau- là!

Bateau: mode de vie, façon de faire


MONTER, DESCENDRE

Montes-tu à Montréal en auto ou en autobus?

Je descends à Sept-Îles en fin de semaine, je vais voir ma grand-mère.

Si l'on se place à Trois-Rivières sur le bord du fleuve, on doit remonter le courant du fleuve pour aller à Montréal. Si l'on veut aller à Sept-Îles à partir du même lieu, on suit le sens du courant.

Descendre: fait allusion aux voyageurs d'autrefois qui devaient monter ou descendre le courant d'une rivière pour arriver à destination. Donc, de Montréal à Sept-Îles, on descend. De Sept-Îles à Montréal, on monte (le courant du fleuve St-Laurent).



                                                                                                      retour