BRETTER

 

 

Qu'est-ce que tu brettes encore, viens-t-en, je n'ai pas que ça à faire, t'attendre!
Bretter: perdre son temps.

T'es rien qu'un bretteux, tu ne fais jamais ce qu'on te demande!
Bretteux: personne nonchalante, qui perd son temps.

Moi, j'en ai plein mes bottes de ton brettage.
État de celui qui perd son temps, qui remet tout au lendemain.


Bretter vient du mot brette qui est le nom d'une ancienne épée longue et étroite (1653).

Bretteur: mot qui désigne celui qui se bat souvent à l'épée pour le plaisir parfois dans des lieux peu recommandables comme des maisons  de débauche.

Par extension, un bretteur devient quelqu'un qui perd son temps. C'est un terme péjoratif.


Vous pouvez remplacer bretter, bretteux et brettage par branler, branleux et branlage qui ont la même signification.

Nous entendons également varnousser et bizouner qui ont à peu près le même sens.

 

Qu'est-ce que tu branles encore, viens-t-en, je n'ai pas que ça à faire, t'attendre!

T'es rien qu'un branleux, tu ne fais jamais ce qu'on te demande!

Moi, j'en ai plein mes bottes de ton branlage.

Je ne sais pas ce que Paul fait, il varnousse dans la shed.
Varnousser: s'occuper de choses et d'autres sans grande importance.
Shed: remise

Claude bizoune après son char, il installe un support pour ses skis, je crois.
Bizouner: travailler à quelque chose de peu d'importance.

 

Aujourd'hui, ceux qui brettent ou branlent dans les bars ont remplacé l'épée par les baguettes du jeu de pool.

                                                                                                RETOUR