LE CAVE

 

 

T'es donc ben cave, t'as failli me couper la jambe avec ta scie à chaîne!
Un "CAVE" au Québec est une personne idiote, irréfléchie. Se faire traiter de cave est une insulte majeure et un très grave défaut pour celui ou celle qui l'est de façon permanente.

Cette expression peut s'employer comme adjectif ou comme nom. 

Comme adjectif, il peut être masculin ou féminin. Cependant, il est assez rare qu'on traite une femme de cave, c'est plutôt un attribut masculin! 
Comme nom, il ne peut être que masculin dans le sens d'idiot: "Le cave".  
La cave au Québec ne peut désigner que le sous-sol d'une habitation.


On pourrait penser que cette expression vient du mot cave, mot généralement employé pour désigner le sous-sol d'une habitation. Or il n'en est rien.

Le mot cave désignant une personne idiote vient plutôt du mot anglais "calves" qui signifie "des veaux" ou veau au pluriel. Ce mot anglais se prononce "caves". Dans les chantiers, la plupart des "foremen" (gérants) étaient anglophones. Les Canadiens-français qui devaient passer tout l'hiver  dans le bois, faute de routes praticables pour rentrer à la maison, ne recevaient leur paie qu'au printemps juste à la fonte des neiges et la fin du chantier. Or ceux-ci qui n'avaient  vu ni leur blonde  ni aucune  femme de l'hiver étaient fous comme des balais avec en plus toute leur paie de l'année. Ils étaient comme des veaux qu'on laisse libres après un hiver passé dans l'étable. À ce moment, les "foremen" qui les regardaient aller les traitaient de BUNCH OF CALVES (bande de veaux). Les francophones comprenant bien qu'on les traitait d'idiots  entendaient alors le mot  CAVE et l'employaient ensuite dans ce sens..

N'employez donc cette expression que dans les cas extrêmes, où n'en pouvant plus, vous lancerez cette injure qui saura faire son effet à coup sûr.

J'en reviens pas comme t'es cave, un  gros cave!

 

  RETOUR