Molie provient de l'éleveur Jean-Claude Stillière
     
 
 

Molie est née de la première portée de Olie de Rivarenne qui appartient à Jean-Claude et Magaly qui opèrent sous le nom de l'Élevage des Pisteurs.

Lorsque nous avons rencontré Jean-Claude Stillière pour la première fois, nous avons tout de suite constaté qu'il adorait cette race de chien. Il nous a raconté avec enthousiasme son histoire que vous pouvez lire dans les lignes qui suivent.

 

    PREMIÈRES EXPÉRIENCES
     
 

"En 1970 j'ai commencé à m'intéresser aux chiens en adhérant au Club Canin de Montréal comme assistant organisateur d'épreuves pour chiens d'arrêt. À cette période, je n'avais pas de chien à moi, je chassais avec la chienne de mon père une épagneul breton. En 1973, je fis l'acquisition d'une chienne springer anglais. En juillet 1974 je décide de faire un voyage en France afin de trouver un mâle de souche de chasse à ma chienne. Ayant communiqué avec le Club des Spaniel de France, nous avions pris rendez-vous, avec la secrétaire du club, à l'exposition de Deauville à 30 km d'où je demeurais chez mes grands-parents. Le jour dit, tout en visitant l'exposition, je suis tombé sur un ring où il y avait plus de soixante épagneuls français (mâles et femelles) qui paradaient. C'est alors que des souvenirs de mon enfance passée en France revinrent à ma mémoire. Je revoyais les deux épagneuls de notre voisin un boulanger qui a chassé avec mon père et que je promenais le soir après la classe.

 

Jitan 1979 - arrêt sur lièvre

Je revoyais ces deux magnifiques grands chiens pleins de douceur et calmes; je les revoyais là devant moi! Depuis je ne jure que par cette race car Jitan a su me témoigner malgré mon manque d'expérience, une fidélité à toute épreuve. Il n'était pas le plus beau mais il est mon premier épagneul. Il me quitta le 16 décembre 1983 à l'âge de 9 1/2 ans.
 
 
 
Vient par la suite Maya en 1976. Magnifique chienne qui avec Jitan sont les aîeuls de la grande majorité de nos épagneuls d'aujourd'hui car nous les retrouvons sur les pedigrees à la 3ième ou 4ième génération.
Maya 1978
   
 

Avec eux, j'ai commencé l'élevage sous le nom de Tourville que j'ai gardé jusqu'en 1984. Par la suite, Maya étant morte à l'age de 4 ans, je n'ai plus eu de femelle et mes occupations ne me laissaient que peude temps pour m'occuper d'un élevage.

   
 
Lorsque Voyou, mon second mâle provenant de France lui aussi mourut en octobre 1995 à l'âge de 12 ans et que je reçu Olie en juillet 1998, c'est alors que j'ai décidé avec Magaly de repartir un élevage. Nous avond dû changer de nom car lorsque nous ne produisons pas de chiots pendant plus de cinq ans, le C.C.C. nous retire le nom de notre élevage; nous avons donc choisi un nouveau nom "des Pisteurs" pour la première portée d'Olie du Clos de Rivarenne.
   
    LE CLUB
   
 

Lorsque j'ai importé Jitan, j'ai voulu l'enregistrer au C.C.C.  Première déception car la race n'était pas reconnu au C.C.C. donc pas possible de l'enregistrer. J'ai donc commencé les recherches afin de savoir combien de sujets de cette race avaient été importés au Québec et peut-être au Canada. J'ai donc écrit un article dans la revue Québec Chasse et Pêche sur l'épagneul français.

J'ai appris que le premier épagneul, à ma connaisance, qui fut importé était une femelle du nom de Icar par le Dr. Yvon Boissonneault de Roberval en 1973. Puis deux individus de cette race furent importés par monsieur Henri Dorain fin 1973. M. Jean-Pierre Basset au début de 1974 fit venir Ivaco et Ida qui furent les premiers à avoir des chiots nés au Québec le 15 juillet 1975. C'est l'hiver 1977 que je fis la première réunion des amateurs d'épagneul français où il fut décidé de fonder le Club de l'Épagneul Français du Canada inc. qui verrait à faire reconnaître la race au C.C.C. et à sa promotion. Le Club fut incorporé le 19 juillet 1978. En mai 1985 la race fut reconnue au Canada.

Je suis resté président du Club jusqu'en 1985. Cette année, le Club a fêté ses 25 années d'existence. La race qui a débuté avec un petit groupe compte aujourd'hui environ 500 sujets au Québec, au Canada et USA."

     
  Grâce à son implication et son travail acharné Jean-Claude et d'autres amoureux de cette race ont permis qu'aujourd'hui l'épagneul français soit reconnu comme race pure au Canada
 
 
  HISTOIRE
Haut
   
 
 
Optimisé pour une résolution 800 x 600
Dernière modification: 23 décembre, 2004