LE SYNDICAT

 

 

Le syndicat des professeures et professeurs du collège Édouard-Montpetit (SPPCEM) regroupe quelques 650 adhérents, oeuvrant tant au niveau de l’enseignement régulier (598) qu’à l’éducation des adultes, répartis sur deux campus.

Hommes : 340

Femmes :  258

Permanents : 434

Non-permanents : 164

Scolarité : 44% ont 19ans ou plus

                 22% ont 18 ans

                16% ont 17 ans

                 18% ont 16 ans ou moins

 Accréditation

Le SPPCEM est accrédité au Ministère du travail du Québec depuis le 16 mars 1968. Il a été également incorporé en vertu de la Loi sur les syndicats professionnels le 2 mars 2000.

 Affiliation

Le SPPCEM affilié à la Confédération des syndicats nationaux (CSN) depuis 1967 et, à ce titre, il est membre de la Fédération nationale des enseignantes et des enseignants du Québec (FNEEQ) et du Conseil central de la Montérégie.

Orientations

Le SPPCEM est une association mise sur pied pour défendre les intérêts économiques et professionnels de ses membres. Le SPPCEM a pris position en défense du  maintien du réseau d’enseignement collégial public, offrant des programmes d’étude nationaux sanctionnés par des diplômes nationaux. Il s’oppose à la tendance actuelle de décentralisation qui ouvre la porte au démantèlement du réseau.

Le SPPCEM défend également les intérêts sociaux et politiques de ses membres. Ceux-ci ont pris position en faveur de l’indépendance du Québec à la fin des années 1980. Mais le SPPCEM s’est prononcé en 1999 contre la collusion de la CSN avec le gouvernement du Parti québécois à l’intérieur de la coalition Partenaires pour la souveraineté. De même, il a condamné la politique de partenariat et de concertation de la CSN, notamment son engagement à l’égard de l’objectif patronal-gouvernemental du déficit zéro. Il a, par ailleurs, présenté avec succès une proposition au congrès 1999 de la CSN visant à ce que la Confédération fasse le bilan de son action politique des trente dernières années.  

Le SPCEM défend l’unité des organisations syndicales, particulièrement entre les trois fédérations syndicales de professeurs du collégial, la FNEEQ (CSN), la FEC (CEQ) et la FAC.

Il supporte notamment La Ligue des droits et libertés du Québec, Le Mouvement laïc québécois et Amnistie internationale.

L’organisation

 Le SPCEM fonctionne sur la base de trois instances fondamentales :

·    l’assemblée générale, instance souveraine

·    le bureau syndical où siège, avec le comité exécutif, un délégué de chacun des 29 départements 

·    le comité exécutif composé de cinq membres, élus par l’assemblée générale

À la fin de chaque année, l’assemblée générale reçoit les rapports des divers comités, décide des tâches et orientations, et élit pour l’année suivante les officiers et membres des divers comités et délégations.   

Les principaux comités ( voir ailleurs sur ce site) :

 

Retour à la page d'accueil du site