FORUM


Correspondances reçus ou expédiés par Sylvain Fournier.

Expédiez vos questions et vos commentaires

25/12/2005 : de Langis Fournier
Bonjour ,je m'appele Langis Fournier.Je suis né dans la paroisse de Ste-Marie Madeleine en Gaspésie.Ma date de naissance est le 18-11-1956 .Mon pere s'appele Gerard et est né le 30-04-1919 au meme endroit.Mon grand pere s'appelait Edouard et est né 1872.Mon arriere grand pere s'appelait Eugene et est né vers 1840.Ces ancetres sont assez facilement retracables dans les registre de la Paroisse de Ste-Madeleine.La ou ca se complique pour moi, c'est que le premier arrivant ( a Manche d'Épée ) s'appele Florent Fournier et provient a ce qu'on m'a dit de Cap St-Ignace ou Montmagny.Je debute dans dans ces recherches. Pouvez vous m'eclairez ? Je vous remercie.

07/06/2005 : de O. Arbousset
, Boujour, mon nom et yann fournier (1979 France-ales) fils de gérald fournier 1953 France-lézan) fils de max fournier (1923 France-lézan) fils de andré fournier (18xx France-lézan), Je souhaite apporter des infos sur la famille mais je voudrai remonter plus loin, pouvez-vous m’aider ?
27/06/2005 : de Sylvain à O. Arbousset
, J'aimerais bien vous aider mais toutes l'information que je possède est sur mon site internet. De plus, la majorité de l'information concerne des gens du Québec, j'ai très peu d'information sur les Fournier de France actuel. Toutefois, il me fera plaisir de noter votre information sur mon site
07/01/01 Fournier Giles (de Coulmer) :
Je possède un peu d'information sur le premier Fournier à arriver au Canada soit Guillaume fils de Giles Fournier et Noelle Gagnon. Toutefois, les données sont plus difficiles à trouver pour Giles et Noelle. Lui serait né à Coulmer vers 1590, elle à Coulmer vers 1597. J'ai trouvé une information voulant que sa mère soit Renée Roger-Royer mais je n'arrive pas à le confirmer. Leur mariage a été célébré en 1618 toujours à Coulmer et ils n'auraient eu qu'un enfant Guillaume. Si vous possédez de plus amples informations SVP répondez moi, Merci.
Sylvain Fournier, Candiac (Québec)

21/01/01 Girard :
Bonjour Je m'appelle Julie Girard et je suis retraitée. Je suis de la branche de Pierre Girard et de Suzanne DeLavoye. J'ai pris votre nom et adresse sur le forum au Centre de généalogie francophone d'Amérique. J'avais un site internet qui n'est pas fonctionnel actuellement. J'ai des problèmes avec l'URL. Je travaille présentement à rétablir. Lorsqu'il fontionnera si vous le voulez je vous enverrai l'adresse. Je travaille sur les familles Girard et espère les faire connaître et aider les généalogistes amateurs et passionnés comme vous et moi à travailler plus facilement. Je me suis donné comme objectif, non seulement de monter mon arbre généalogique, mais aussi d'établir, le plus fidèlement possible, la descendance complète de Pierre GIRARD, mon ancêtre en terre d'Amérique. La cordialité des échanges nous rapprochent plus vite que le temps et l'espace. Vive l'Internet. Si votre intérêt pour la source familiale de votre patronyme Girard vous incite à me contacter, il me ferait plaisirs d'échanger avec vous des renseignements qui peut être ne sont pas sur mon site ou dans ma banque de donnée. Ma banque contient à ce jour 11360 noms et 5528 mariages tous reliés les uns aux autres Familles GIRARD . Je mets sur mon site les dates antérieures à 1900 (soyez rassuré toute la famille). Je cherche toujours et j'adore que les gens m'aident, en retour je leur fournis toutes les informations que je peux avoir et tente de répondre à leurs questions. Ci-joint l'ascendance de Isola Girard. Je n'ai pas l'ascendance de Napoléon Hovington. Puisse mes notes vous aider à bâtir l' arbre généalogique de votre épouse. (voir Notes Girard)

31/01/01 Gilles Fournier :
J'ai lu votre petit message sur CGFA. J'ai monté la généalogie de ma meilleure amie qui est une Fournier. Guillaume est votre ancêtre commun. Je n'ai pas trouvé autre chose sur Gilles et Noëlle. Par contre j'ai découvert un texte de Me Rodolphe Fournier qui a été visité Coulmer avec son épouse. (Voir notes Fournier pour ce texte) Je ne sais pas ce que vous avez trouvé sur Guillaume, mais je vous propose d'échanger nos trouvailles. J'ai déjà pas mal de choses comme un contrat de concession par Louis Couillard, sieur de Lespinay à Guillaume Fournier. Au plaisir de vous lire.
Irène Ducharme

31/01/01 Guillaume Fournier :
J'ai déjà trouvé beaucoup de renseignements qui ne sont pas sur votre site. Il me fera plaisir de vous les offrir si cela vous intéresse. En voici quelques-uns:
1. Voici un des nombreux contrats que Guillaume a passé: Concession par Louis Couillard, sieur de Lespinay à Guillaume Fournier (voir divers contrats).
2. Guillaume était chicanier et querelleur. J'ai trouvé le résumé de ses procès. Il y en a quelques pages.
3. Marcel Fournier se trompe lors qu'il dit que Charles est né le 13-07-1677. Il a été baptisé à cette date, mais est né le 20-06-1677. Si vous allez sur le site de PRDH et que vous vous abonnez, vous trouverez une foule de renseignements comme tous les actes de baptême, mariage décès. Cela vaut vraiment la peine car vous avez les actes au complet qui étaient présents les témoins le prêtre etc..
4. C'est ainsi que vous verriez que lors de sa mort, Charles étaient capitaine de milice à Montmagny.
5. Il vous manque un des enfants de Charles: Geneviève, née le 09-01-1703 et baptisée le 10-02-03.
6. Vous y trouveriez tous les conjoints de chacun des enfants.
Irène Ducharme

10/05/01 Origine des Fournier ? :
Je voudrais connaître l'origine exacte de la famille Fournier. Plusieurs sites mentionnent Coulmer, Argentan, Normandie alors que d'autres (moins nombreux) indiquent Coulimer, Perche. Pouvez-vous m'aider !
Sylvain Fournier, Candiac (Québec)

12/05/01 Coulmer = Coulimer ! :
C'est Coulimer, au Perche, plutôt que Coulmer qui est à l'origine de Guillaume FOURNIER, qui y naquit en 1619, fils de Gilles FOURNIER et de Noëlle Gagnon. Coulimer se trouve à mi-chemin de MORTAGNE au PERCHE à PERVENCHERES, près de PARFONDEVAL, berceau des TRUDEL. (à 10 km environ au sud-ouest de Mortagne). Tout à votre service. Cordialement.
F. Gauthier, secrétaire général du C.G. Perche.

17/05/01 Coulmer ou Coulimer ? :
Je ne suis pas certain de cette information car Coulmer est l'endroit indiqué dans tout les registres comme étant le lieu de naissance de Guillaume. Plusieurs sites mentionnent Coulmer, Argentan, Normandie alors que d'autres (moins nombreux) indiquent Coulimer, Perche. Pouvez-vous m'aider !
Sylvain Fournier, Candiac (Québec)

25/05/01 Ajouts à votre base de données :
Bonjour Monsieur Fournier, voici quelques ajouts que j'ai dans ma base de données. Je nai aucun Pierre comme fils de Jean-Baptiste mais fils de Jacques qui épouse le 19-01-1852 Rosalie Mailloux à Farnham. Pouvez-vous m'en dire plus sur votre Pierre. Je me pose encore quelques questions sur certaines générations entre autres je n'ai pas encore trouvé de réponses en ce qui concerne les maires de Marieville. Au plaisir de vous lire.
Irène Ducharme

30/05/01 Coulmer ou Coulimer ? :
Je n'avais pas répondu à votre dernier message du 17 mai écoulé. Des recherches sont en cours et cela peut être long. J'ai l'impression, (ce n'est qu'une impression toute personnelle) que personne n'a la preuve de l'origine de Guillaume FOURNIER, est-ce Coulmer ? est-ce Coulimer ? la question est posée. J'attends une réponse de la Mairie de ces deux villages. A Coulmer, les régistres paroissiaux couvrent une période qui commencent en 1643, semble-t-il ! Ce que l'on possède comme renseignements des deux côtés de l'Atlantique, ne serait-il pas issu des déclarations de Guillaume à son arrivée en Nouvelle-France ? Tout est à vérifier. Je ne vous oublie pas. Bien cordialement.
F. Gauthier, C.S. Perche.

03/06/01 Fournier :
Les informations que j'ai sur Guillaume, sont les suivantes:
Venu de Normandie où il fut baptisé en 1619, il était le fils de Gilles Fournier et de Marie-Noëlle Gagnon, de la commune de Coulmer (200 habitants au début du XXème siècle). Cette petite agglomération de la basse Normandie, près de la Perche, est rattachée maintenant au département de l'Orne dont la capitale est Alençon, un centre de fabrication de dentelles (le point "d'Alençon") et ses produits laitiers. C'est la patrie du camenbert et autres... Arrivé en Nouvelle-France vers le milieu du XVIIème siècle, Guillaume Fournier épousait à Québec, le 20 novembre 1651 Françoise Hébert, petite fille de Louis Hébert. Il s'établit colon à la "Pointe à la caille" (aujourd'hui Montmagny) sur la rive-sud du fleuve, à environ 30 milles à l'est de Québec. C'est dans ce site enchanteur où l'oil peut s'offrir à la fois des spectacles de la terre et ceux de la mer que notre premier ancêtre passa sa vie de colont, de laboureur, de défricheur et de seigneur. (...) L'union de Guillaume Fournier et de Françoise Hébert donna onze enfants dont huit demeurèrent à Montmagny (érigée en paroisse en 1678, sous le vocable de St-Thomas). Les trois autres enfants se fixèrent: l'un à Cap Saint-Ignace, érigé en 1679; une fille habita Lévis et une autre Saint-François de l'Ile Jésus. Les filles se marièrent, suivant la coutume du temps vers l'âge de 14 ou 15 ans, sauf Madeleine qui attendit pour ce faire l'âge de 32 ans,
Guillaume s'occupa activement de la fondation de sa paroisse. D'ailleurs, le premier baptême qui y fut célébré est celui d'un de ses fils. Il donna le terrain pour la construction de la seconde chapelle qui fut érigée sur un lopin de terre de trois arpents de façade. En retour, la fabrique de Saint-Thomas donna au généreux bienfaiteur et à ses descendants un banc à perpétuité dans la chapelle devenue église paroissiale. (Malheureusement lors du renouvellement du mobilier au XXème siècle, ce privilège fut retranché.)
Aux fêtes du tricentenaire de la fondation de Québec (1908) on remit une médaille commémorative à tous ceux dont la famille était demeurée sur la même ferme pendant au moins 200 ans; un descendant de Guillaume reçut ce cadeau-souvenir, ainsi que l'abbé Arthur Fournier du diocèse de providence R.I. USA.
La maison de ce premier ancêtre reçut souvent la visite du Roi des rois, car c'est chez lui que descendait le missionnaire qui visitait ces colons trois ou quatre fois par année, avant l'érection d'une paroisse. La maison était faite de grosses poutres de bois équarries à la hache et superposées; elle mesurait 22 pieds de longueur par 18 pieds de largeur et était percée de deux fenêtres du côté nord et d'une seule ainsi que d'une porte du côté opposé.
La seigneurie: Jean Talon, l'intendant de la Nouvelle-France, voulut reconnaître les mérites de ce premier ancêtre et lui concéda le 3 novembre 1672, une seigneurie, sise le long du fleuve Saint-Laurent, de trente arpents de front par 2 lieues(6 milles) de profondeur, près de Lislet, érigé en paroisse en 1679. On l'appela la Seigneurie St-Joseph ou le fief Fournier. Plus tard, Madame Fournier, née Françoise Hébert, hérita d'une portion de la Seigneurie de Bellechasse, d'abord concédée à son grand-père Louis Hébert. De sorte que notre ancêtre devint aussi co-seigneur de la Seigneurie St-Charles. L'histoire de la seigneurie de Lauzon, située à proximité de celle de Guillaume Fournier, histoire écrite par M. J. Edmond Roy, nous renseigne sur la colonisation telle que pratiquée au XVIIème siècle et XVIIIème siècle. Guillaume Fournier était l'un des hommes riches de son temps; il se livra à bien des transactions immobilières, s'il faut en croire les nombreux actes passés chez le notaire de ec temps.
Ce texte est tiré du livre "La famille Louis-Joseph Fournier et Marie-Louise Arès", qui fut publié par les "Éditions de la libellule" en 1972. C'est d'ailleurs dans ce livre que nous pouvons trouver quelques photos tirés sur zinc, de nos ancêtres.
Christine Fournier

15/08/01 L'origine des Fournier ? Coulmer ou Coulimer ? :
Bonjour, il y a longtemps nous avions discuté de la possibilité que Gilles Fournier était originaire de Coulimer... Avez-vous des nouvelles ?
Sylvain Fournier, Candiac (Québec)

27/08/01 Famille Fournier : Bonjour monsieur Sylvain et félicitations pour votre site. J'ai lu le petit message concernant le village d'origine de Guillaume Fournier. Plusieurs personnes indique "Coulmer - Normandie" dans leurs documents de recherches tels que Drouin, Prévost, Saintonge etc. Nous de l'association, avons retenu Coulmer et si jamais vos recherches vous amènent à une autre endroit, nous apprécierions le savoir. Il y a aussi un monsieur Daniel Lacombe qui mentionne Coutances comme étant son lieu d'origine. Nous en ferons part dans notre bulletin de liaison "Le Fournier". Je n'ai pas la liste des membres devant moi, je ne sais pas si vous êtes membre de l'Association des Fournier d'Amérique. Si non, nous serions heureux de vous compter parmi nous.
Salutations Pierre Fournier Président

COULMER ou COULIMER ?
Dans mon 1er message du 12 mai écoulé, je vous disais qu'il s'agissait de COULIMER, au Perche, sur la foi de divers écrits dont je vous en relate un passage : Extraits du livret '' LE PERCHE DES AÏEUX '' un répertoire des lignées familiales originaires du Perche au XVIIe siècle, de Jean-Paul TREMBLAY (1979) ** FOURNIER Guillaume COULIMER, au Perche, plutôt que COULMER, en Normandie, comme l'indique Mgr. TANGUAY, est le lieu d'origine de Guillaume FOURNIER, qui y naquit en 1619 ; son père s'appelait Gilles FOURNIER et sa mère, Noëlle GAGNON .. C'est tout ce qu'on sait des débuts dans la vie de ce pionnier, jusqu'au jour où, dans la trentaine, il décida de quitter le Perche pour venir en Nouvelle-France .
A QUEBEC, le 20 novembre 1651, on le voit épouser une fillette de 13 ans, Françoise HEBERT, une petite fille de l'apothicaire Louis HEBERT ........ D'autres écrits, repris aussi par la presse le donne aussi natif de COULIMER J'avais déjà remarqué lors de différents échanges de courriers avec nos cousins québecquois, que ce lieu de COULMER fut plusieurs fois cité . Vos deux messages, surtout le dernier daté du 16 mai, m'ont mis dans le doute. J'ai voulu vérifier si il existait un village nommé COULMER dans ou ailleurs que dans le Perche, et j'ai trouvé dans l'Orne, mais hors du Perche, un lieu appelé COULMER, village de 77 habitants se trouvant au sud-ouest et à 5 Km. environ de GACé . Serait-ce là le berceau de la famille des ''FOURNIER'' ? Ne changez rien dans vos recherches . Nous allons vérifier les Archives de COULMER, si c'est possible, afin d'établir une vérité sur vos origines . Est-ce COULMER ? Est-ce COULIMER ?

Bonjour Sylvain,Comment allez-vous? Lorsque j'avais reçu votre message, j'avais visionné votre site Internet. Aujourd'hui, je l'ai regardé au complet. Vous avez un magnifique site et des plus intéressants.Il me fera plaisir d'ajouter votre site à nos liens sur le nôtre. Vous pouvez faire de même sur le vôtre.
Vous avez aussi de magnifiques photos anciennes.Notre archiviste, Réal Fournier, de Lévis, apprécierait sûrement recevoir une copie des photos de Joseph & Libère Ste-Marie et quelques unes des autres que j'ai visionnées. Vous pouvez faire parvenir une copie de vos photos anciennes, reproduites au laser, pour nos archives. Nous en publions au moins une dans chaque bulletin "Le Fournier" que chaque membre de l'Association des Fournier d'Amérique reçoit.
En vérifiant chaque nom dans votre lignée, j'ai constaté qu'il vous manquait plusieurs informations dans votre lignée.Exemple: Joseph Fournier & Libère Ste-Marie ont eu 15 enfants et non 12; Moïse Fournier & Céleste Loiselle ont eu 7 enfants; Jacques Fournier & Geneviève Bédard ont eu 14 enfants plus un autre qu'ils ont élevé, enfant probablement issu d'un inceste dans la famille; Jean-Baptiste Fournier & Marie-Louise Grenier ont eu 15 enfants. Pour Joseph Fournier & Marguerite Jouanne, le nombre est exact ainsi que pour Charles Fournier & Elisabeth Bouchard.
Je peux vous faire parvenir dans quelques temps, si vous le désirez, les données que je possède sur toutes les familles de votre lignée, avec le nom des conjoints, date et lieu de mariage. ect.Pour avoir toutes ces informations, nous avons, mon confrère Réal et moi fait la plupart des registres de la province de Québec, jusqu'en 1900, afin de faire la compilation pour chaque famille Fournier et surtout pour différencier les Fournier des différentes souches.Nous travaillons sur la descendance de Guillaume Fournier & Françoise Hébert depuis onze ans.
Depuis avril dernier, je vais une fois par mois à Montréal, à la bibliothèque Centrale, pour faire des recherches dans le Fonds Gagnon.Ce fonds comprends plusieurs records vitaux des régions de la Nouvelle-Angleterre.J'ai copier toutes les données concernant les Fournier du Vermont, que j'y ai trouvés. J'ai donc rencontré le nom de Remi Fournier & Lydia Bachand, ainsi que Napoléon & Idolie Ste-Marie, qui y ont demeuré un certain temps.
J'ai aussi visionné votre forum de questions. J'ai constaté que vous aviez eu des échanges avec des personnes en France, concernant le lieu d'origine de Guillaume Fournier.J'ai aussi eu des correspondants en France et la réponse que j'ai eu, est que les registres pour Coulmer et pour Coulimer ne débutent qu'après 1650-60. Il est donc impossible de retracer le lieu d'origine exact de Guillaume. Dans l'acte de son mariage, nous constatons que le nom de la paroisse a été biffé et recopier au dessus, mais comme c'est dans la marge, il est très difficile de dire si c'est Coulmer ou Coulimer.Pour ma part, j'opte pour Coulimer, parce que c'est de cette région et de Parfondéval que venaient les Fournier et les Gagnon.
Quelques autres questions ont retenu mon attention dans votre forum, entr'autre une dame qui mentionne qu'elle n'a aucun Pierre Fournier parmi les enfants de Jean-Baptiste Fournier et Marie-Louise Grenier. Ce Pierre Fournier est né le 19/11/1790,à Ville St-Laurent.Il a épousé Luce Décarry, le 09/08/1824, à Ville St-Laurent.Ce couple a eu 10 enfants, dont 7 ont survécu.Ils ont vécu à Ville St-Laurent et ensuite à Ste-Martine de Châteauguay, pour ensuite s'expatrier vers 1865 à Moers Fork et Odengsburg dans l'état de New-York. Je recherche d'ailleurs leur descendance, car 5 fils se sont mariés.
Un sincère remerciement aussi pour avoir inscrit mon nom comme source d'information pour un texte que vous avez ajouté à votre site concernant les divers ancêtres Fournier.Je l'apprécie grandement, car ce n'est pas tout le monde qui le fait.
Si vous n'êtes pas déjà membre de l'Association des Fournier d'Amérique, je vous invite fortement à le devenir, ainsi que les membres de votre famille. Notre prochain grand Rassemblement des Fournier d'Amérique aura lieu dans la région de Hull-Gatienau, en septembre 2002.
Mes salutations les meilleures, Armelle Fournier, généalogiste, vice-prés. AFA

13/12/04 Simone Fournier :
je veux te donné des renseignements sur les fournier. et j aimerais si tu peux m aider en retour. je suis lise chouinard né le 26 aout 1961 epouse jocelyn deschenes le 19 juillet 1985 a st pamphile ct. de l islet nous avons 3 gars jocelyn jr deschenes ne le 29 sept 1984, dave deschenes ne le 20 janv 1987, patrick deschenes ne le 23 nov 1988.
pour mon frere michel 23 mars 1955 son epouse est andree huot marié le 27 dec.74 il ont 2 fils eric chouinard né le 19 dec 1980 sebastien chouinard né le 22 juin 1983.
pour mon autres freres guy chouinard 29 avril 1953 marié a isabelle perron je ne sais pas l annee de son mariage il on une fille sophie chouinard j ignore sa date de fete.
notre mere est simone fournier née le 3 mars 1921 marié a henri chouinard le 19 avril 1952 quebec. Le pere a simone fournier - napoléon fournier epoux de georgine fiset fille de moise fiset et elmir dery marié a québec en donc j ai deja un proble si tu vois par contre le pere de napoléon fournier anatole fournier marie a cecile berube le17 oct 1882 au bic rimouski puis je tombe a un richard fournier dans les livres, j ai seulement trouve un louis richard fournier marie a angelique paradis le 24 oct 1848 a st jean . peux tu m aider svp a me demeler car je ne suis vraiment pas sur de louis richard fournier ou c est richard fournier puis avec louis richard fournier je tombe a alexis fournier marié a elizabeth antille le 29 sept 1813 a la pocatiere j attend de tes nouvelles merci a l avance, lise chouinard