Le patrimoine ferroviaire du Québec - Les chemins de fer d'intérêt local (CFIL)

Les chemins de fer d'intérêt local (CFIL)

Plusieurs tronçons abandonnés ou jugés non-rentables par les grandes compagnies ferroviaires (CN et CP) sont rachetés par de plus petites compagnies. Ces tronçons secondaires interconnectés au réseaux majeurs du CN et du CP jouent alors un rôle important sur le plan local et régional, d'où leur appelation de chemins de fer d'intérêt local.

En effet, les grandes compagnies ne se départissent pas des tronçons majeurs vu leur rentabilité. Les tronçons de moindre importance sont quant à eux beaucoup moins rentables voir même déficitaires pour les géants du transport ferroviaire. Cependant, dans les mains de plus petites compagnies dont les coûts d'exploitation sont plus faibles, ces tronçons peuvent aisément devenir rentables pour les actionnaires et fort utiles pour le développement de l'économie locale et régionale.

Le CN a récemment déclaré que la vente de lignes à faible densité de trafic à des CFIL, «permet au CN de se concentrer sur le domaine où il excelle, soit l'exploitation d'un réseau ferroviaire principal à forte densité de trafic acheminant de gros volumes de marchandises sur de longues distances.»

«Les chemins de fer d'intérêt local sont mieux à même d'exploiter des lignes transportant de faibles volumes de trafic. Grâce à leur direction locale et à leur service axé sur la clientèle, les CFIL sont parvenus, avec beaucoup de succès, à stimuler les affaires dans le secteur du rail.»

Voici donc le profil des CFIL du Québec et d'autres compagnies ferroviaires exploitant des tronçons régionaux.

------------------

Saint-Laurent & Atlantique Québec - Saint-Lawrence & Atlantic Quebec (SLAQ) (filiale de Emons Transportation qui a elle-même été achetée  par Genessee & Wyoming Inc. en 2002)

  • Voir cette portion du site internet du CN
  • Cette compagnie de la Pennsylvanie a acheté du CN, le tronçon entre Sainte-Rosalie, Sherbrooke et Island Pond au Vermont pour la somme de 7M$.
  • Depuis le 1er décembre, cette compagnie exploite le tronçon.
  • Emons s'est portée acquéreur d'un certain nombre de vieilles locomotives du CN.
  • Ce tronçon d'une longueur de 157 kilomètres relie Island Pond où s'arrête actuellement les trains d'une autre filiale de Emons Transportation, soit le St.Lawrence & Atlantic Railroad (SLAR).
  • 22 000 wagons de marchandises (pâtes et papiers, produits chimiques) ainsi que 12 000 unités intermodales circulent chaque année sur cet ancien tronçon du CN.
La Société des chemins de fer du Québec (SCFQ)
  • Voir cette portion du site internet du CN (http://domino-hq01.cn.ca/IT/Shortlines/SL_Static.nsf/sl_home/fr_francais?opendocument&expand=1)

Le Chemin de fer de Charlevoix (filiale de la Société des chemins de fer du Québec - SCFQ)

  • ancienne subdivision Murray's Bay du CN
  • tronçon entre Québec (Limoilou) et Clermont dans la région de Charlevoix, en passant par Baie-St-Paul et La Malbaie-Pointe-au-Pic - 147 km
  • un circuit touristique pour voyageur (opéré par la compagnie Le Tortillard du Saint-Laurent) a déjà été en opération sur ce tronçon (photos: années 1980, 1995)
  • début des opérations: 1984 (note: certaines années, ce train touristique n'était pas en opération)
  • fin des opérations: fin de la saison estivale de 1995.

Le Chemin de fer Baie-des-Chaleurs (filiale de la Société des chemins de fer du Québec - SCFQ)

  • tronçon entre Chandler et Matapédia

Le Chemin de fer de la Côte est du Nouveau-Brunswick (filiale de la Société des chemins de fer du Québec - SCFQ)

  • tronçon entre Campelton et Moncton (Pacific Jct.) (Nouveau-Brunswick)
  • acquis du CN le 22 décembre 1997
  • anciennement partie du Chemin de fer Intercolonial (Moncton - Mont-Joli)

Le Chemin de fer de la Vallée de la Matapédia (filiale de la Société des chemins de fer du Québec - SCFQ)

  • tronçon entre Mont-Joli et Matapédia
  • tronçon entre Matapédia et Campbelton (Nouveau-Brunswick)
  • 170km
  • acquis du CN le 22 décembre 1997
  • anciennement partie du Chemin de fer Intercolonial (Moncton - Mont-Joli)

Le Chemin de fer de la Matapédia et du Golfe (filiale de la Société des chemins de fer du Québec - SCFQ)

  • tronçon entre Matane et Mont-Joli (56 km)
  • tronçon entre Mont-Joli et Rivière-du-Loup
  • Communiqué du CN
  • 190 kilomètres au total (118 milles)
  • acquis du CN le 13 janvier 1999

COGEMA

  • traversier Matane - Baie-Comeau

Chemin de fer Ottawa Central Inc (filiale de la Société des chemins de fer du Québec - SCFQ)

  • subdivision Beachburg entre Pembroke et Ottawa  (Ontario) 144km (89 milles) et tronçon secondaire Walkley 9,3km (5,8 milles)
  • acquis du CN le 29 septembre 1998
  • La SCFQ assurera également le transport de trafic marchandises sur l'ancienne subdivision d'Alexandria du CN entre Ottawa et le point de jonction avec la ligne principale du CN à Coteau (Québec). Cette subdivision d'une longueur de 117 km (73 milles), appartient maintenant à VIA Rail.
Le chemin de fer de la Gaspésie (CCFG)
  • tronçon entre Chandler et Gaspé
  • anciennement propriété du CN
  • exploitation confiée au Chemin de fer Baie-des-Chaleurs

 

Montreal, Maine and Atlantic Railway (MMA Railway) and Montreal, Maine & Atlantic Canada (MMA Canada)

(propriété de Rail World Inc., de The Wheeling Corp. et d'autres investisseurs de puis le 4 octobre 2001)

  • 2001-10-04, les nouveaux investisseurs acquièrent ce qui était alors connu sous le nom de Quebec Southern Railway Co. Ltd., Canadian American Railroad Co., the Van Buren Bridge Co., Logistics Management Systems Inc., Northern Vermont Railroad Co. Inc., de même qu'une partie du Newport & Richford Railroad Co.
  • MMA Railway opère la partie américaine, tandis que MMA Canada opère la partie canadienne.

Au Québec:

  • tronçon entre Saint-Jean-sur-Richelieu, Farnham, Brookport et Sherbrooke
  • tronçon entre Brookport et Newport (Vermont) (94km)
  • tronçon entre Farnham et Sainte-Rosalie Jonction (42km)
  • tronçon entre Farnham et Stanbridge (22km)
  • exploite depuis 1997, son propre terminus ferroviaire dans l'île de Montréal
  • droits de circulation entre Saint-Jean-sur-Richelieu et le triage sur l'île de Montréal
  • anciennement propriété de Bangor & Aroostook System (filiale de la compagnie Iron Road Railways) de 1995 à 2001 et de Saint-Lawrence & Hudson, (filiale du CP) avant 1995
  • tronçon entre Sherbrooke et l'état du Maine (Jackman)

MMA est une filiale de Rail World Inc. de Chicago aux États-Unis.

 

Les chemins de fer Quebec-Gatineau (QGRY)

(propriété de Genesse & Wyoming Canada, elle même filiale de la société américaine Genesse & Wyoming du Connecticut aux États-Unis

 

Le chemin de fer du Quebec Central (QC)

Une belle histoire de ré-utilisation de chemins de fer abandonnés par un homme d'affaire de la région concerné (Jean-Marc Giguère)  et pour une fois ... à l'aide de fonds québécois!

Voici ce qu'on dit de ce chemin de fer sur le site d'Archives Canada:

"Le Sherbrooke Eastern Townships and Kennebec Railway entreprenait officiellement ses activités en 1874, et devenait, l'année suivante, la Compagnie du chemin de fer de Québec Central. Ce réseau, destiné au transport des ressources, tombait à pic. La découverte d'amiante près de la région de Thetford, lors de la construction de la ligne, a provoqué un boom industriel. Le réseau s'est développé, et a pris de l'expansion. La ligne principale s'étendait de Sherbrooke à Lévis et, au nord, à Lac-Frontière; des liens ont aussi été établis vers le nord-est et vers le sud avec le Témiscouata et le Chemin de fer Canadien Pacifique (CFCP). Une grande partie de la clientèle voyageurs était composée de touristes de la Nouvelle-Angleterre.

En 1912, le CFCP louait le chemin de fer à bail. Mais les revenus déclinaient et, au début des années 1990, on avait abandonné la plus grande partie de la ligne et fermé les gares. Dans un coup de théâtre rare dans le monde ferroviaire, la société montréalaise Express-Marco a acheté la voie du CFCP qui reliait Sherbrooke et Vallée-Jonction, et l'a réouverte. Cette voie fonctionne toujours sous l'égide de la Compagnie du chemin de fer de Québec Central."

N.B. Il est à noter que certaines erreurs semblent s'être glissées dans cette description, notamment à l'égard de la compagnie Express Marco de Tring-Jonction.

Trains touristiques Chaudières-Appalaches

 

Chemin de fer Arnaud (CFA) (filiale de la compagnie Mines Wabush)

Chemin de fer Cartier (CFC) (filiale de la Compagnie minière Québec Cartier) QNSL (filiale de la Compagnie minière IOC) Chemin de fer Nipissing Central (ON) (filiale de la Ontario Northland Transportation Commission) Chemin de fer de la rivière Romaine (CFRR) (filiale de QIT-Fer et titane) Compagnie du Complexe Ferroviaire Shawinigan (The Shawinigan Falls Terminal Railway) Chemin de fer Lanaudière (une division de Bell-Gaz ltée)

Compagnie de chemin de fer Roberval - Saguenay (RS)

(propriété d'Aluminium Alcan Limitée)